Yves Provencher/Métro Denis Coderre

Le candidat à la mairie de Montreal, Denis Coderre, nie avoir marchandé en 2000 avec les anciens dirigeants de la FTQ-Construction, Jocelyn Dupuis et Richard Goyette, pour les  empêcher d’organiser une manifestation dans la circonscription de l’ancien premier ministre, Jean Chrétien, et de dénoncer le projet de loi sur l’assurance-chômage. «J’ai rencontré MM. Dupuis et Goyette, mais ce n’était pas en fonction de «fais quelque chose et je vais te donner quelque chose». C’était en fonction de leurs revendications», a affirmé lundi M. Coderre.

Lorsque l’ancien secrétaire d’État au sport amateur a appris que les syndicalistes préparaient un coup d’éclat au bureau de comté du premier ministre, il a dit «avoir passé un message». «Je veux bien travailler pour les droits des travailleurs, mais on ne cèdera pas au chantage, ni à l’intimidation», a résumé M. Coderre le message adressé au syndicat de la construction.

Les anciens dirigeants de la FTQ-Construction, Jocelyn Dupuis et Richard Goyette, soutiennent dans leur livre Syndicalistes ou voyous?, lancé lundi, que M. Coderre a demandé l’aide d’Eddy Brandone pour rejoindre les deux syndicalistes. Il les a invités au restaurant Roberto, à Montréal, pour discuter du projet de loi sur l’assurance-emploi. L’ex-député de Bourassa a proposé d’accéder aux demandes du syndicat en échange de quoi, les deux syndicalistes annuleraient la manifestation dans la circonscription de Saint-Maurice.

Denis Coderre a admis avoir rencontré à quelques reprises le syndicaliste Eddy Brandone, connu pour ses liens avec la mafia. Il a confié avoir pris ses distances de ce dernier lorsqu’il a appris que «ce n’était pas une bonne chose d’être à ses côtés».

Le candidat à la mairie de Montréal a déploré que «deux hommes accusés au criminel règlent leur compte» dans leur livre.

L’équipe de Denis Coderre dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve a été présentée lundi.  L’ancien journaliste, Daniel Poulin, briguera la mairie de l’arrondissement. Il s’est engagé à accorder la gratuité des services de transport en commun à toutes les personnes âgées de 65 ans et plus en augmentant les tarifs de stationnement ou en demandant une contribution supplémentaire aux citoyens. M. Poulin sera épaulé par le travailleur communautaire Patrick Charbonneau, de la chargée de projet Cindy Pinel, du représentant de la Banque Nationale, Richard Celzi et du passionné de sports et loisirs, Christian Prévost.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!