Yves Provencher/Métro

Quelques jours après son lancement, la pétition de cyclistes pour demander une modification du Code de la sécurité routière a déjà reçu plus de 1550 appuis.

La pétition en ligne, sur le site internet de l’Assemblée nationale, invoque la hausse du nombre de cyclistes, l’augmentation des frictions avec les autres usagers et l’inadaptabilité du Code de la sécurité routière à la réalité des cyclistes, pour demander sa révision. Elle est soutenue par le député Léo Bureau-Blouin.

«Le vélo peut contribuer à l’amélioration de certains problèmes de transport tel que la congestion routière, mais il doit être efficace et les gens doivent se sentir en sécurité», note Stéphane Guidoin, le citoyen à l’origine de la pétition.

Sans vouloir juger des changements à apporter, M. Guidoin croit que les cyclistes devraient pouvoir se contenter de ralentir à un panneau Arrêt s’il n’y a pas d’auto au croisement. Le virage à droite au feu rouge pourrait aussi être autorisé, selon lui et la règlementation sur les réflecteurs obligatoires devraient être assouplie.

Enfin, il suggère des normes plus strictes pour les distances de dépassement et des amendes bien plus salées pour les automobilistes qui ouvrent leur portière sans regarder. Deux cyclistes sont morts cet été et l’amende prévue n’est que de 30$, les frais en sus, quand elle est donnée… «À Chicago elle est de 1000$ si le cycliste est blessé», note M. Guidoin.

Ces propositions rejoignent en gros celles de la Coalition Vélo de Montréal et de Vélo Québec. Mais pas celles des autorités. «Ça fait dix ans qu’on parle de ça au ministère des Transports (MTQ) et à la SAAQ, mais on ne reçoit aucune réponse. On dirait que ça ne tente aucun gouvernement. C’est vrai que c’est un gros travail, mais ça ne veut pas dire de prendre chaque article et le revoir, mais ceux qui sont les plus aberrants», clame Suzanne Lareau, PDG de Vélo Québec.

Elle souligne que la dernière grande refonte du Code de la sécurité routière date de 1979. Concernant les cyclistes, cela avait permis de retirer certains règlements absurdes comme l’obligation de rester sur sa selle (même dans les côtes) et de garder les deux mains sur le guidon (même pour signaler un virage). «Le Code futur devra s’inspirer du Code de la rue qu’ont adopté plusieurs pays européens qui intègrent bien plus l’angle des piétons et des cyclistes», conclut-elle.

Du côté de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), on indique «qu’un comité de travail a été mis en place avec le MTQ en août et qu’il fera ensuite des recommandations au ministre». On ajoute toutefois que l’échéancier des travaux n’est pas encore connu.

Quelques gestes municipaux

  • La Ville autorisera les vélos sur les trottoirs du viaduc Saint-Laurent, au niveau de Bellechasse.
  • Projet Montréal veut abroger le règlement 487 qui force un cycliste à rester à droite de la rue.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!