Un système léger sur rail (SLR) reliant la Rive-Nord et la Rive-Sud de Montréal est nécessaire et serait rentable, selon un panel réuni mercredi à l’occasion d’un forum sur les enjeux entourant la construction du nouveau pont Champlain. À l’instar du Mass Transit Railway (MTR) de Hong-Kong, un système de transport collectif ultra-performant devrait être intégré au nouveau pont Champlain pour permettre à Montréal de s’épanouir.

Cette nécessité a ressurgi à plusieurs reprises lors d’une discussion sur l’intégration de l’urbanisme et des transports en commun à la nouvelle structure organisée par l’Institut pour le partenariat public-privé.  «Un SLR favoriserait la densification urbaine, attirerait les compagnies et contribuerait à la croissance immobilière», soutient Stéphane Asselin, directeur Environnement de la firme de gestion-conseil AECOM. Selon lui, l’augmentation des revenus tirés des taxes foncières permettrait de rentabiliser le SLR.

Michel Labrecque, président de la Société des transports de Montréal (STM), a toutefois émis quelques réserves sur la faisabilité d’un système aussi avancé que ceux de Hong-Kong, de Londres ou de Paris. «Je ne pense pas qu’on ait les éléments de gouvernance nécessaires en ce moment, s’est-il désolé. Il y a aussi la question du financement. Le pont, on va le financer par le péage, mais le transport collectif, on va le financer comment?»

Grâce à l’aménagement de parcs et d’accès au fleuve Saint-Laurent de part et d’autre du SLR, Montréal créerait une plus-value foncière considérable, pense l’entrepreneur Stephen Léopold «Nous allons fabriquer une valeur immobilière incroyable», a-t-il insisté mercredi après-midi.

M. Labrecque soutient que le transport collectif sera nécessairement intégré au nouveau pont, peu importe sa forme. Il tourne en dérision l’aménagement actuel de la structure. «L’Union internationale des transports collectifs est fascinée par notre voie réservée, a-t-il souligné. C’est le contre-exemple par excellence. La voie en sens inverse, les cônes jaune orange qui partent au vent : c’est une vraie patente à gosse québécoise!»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!