Les usagers du transport en commun pourront recharger leur carte Opus à distance d’ici moins d’un an.

«On vise la fin de 2014 ou le début de 2015», a indiqué mardi la porte-parole de la Société de transport de Montréal (STM), Amélie Régis.

L’an passé, la STM prévoyait offrir ce nouveau service vers la fin de l’année 2013, mais l’échéancier a été révisé pour assurer que le projet soit bien ficelé lorsqu’il sera offert au public, a expliqué Mme Régis.

Ce projet, appelé Solution Opus en ligne, permettra l’achat de titre de transport par le biais d’internet et le téléchargement sur la carte Opus à l’aide d’un lecteur USB. À terme, les 18 sociétés de transport, dont les usagers utilisent des cartes Opus, pourront offrir la recharge à distance.

Toutes les modalités du service n’ont pas encore été décidées. Par exemple, la STM n’a pas encore statué si le lecteur USB sera donné, loué ou vendu.

Un contrat a déjà été accordé pour permettre le paiement par carte de crédit. Un appel d’offres a récemment été lancé pour évaluer la possibilité d’accepter les paiements par carte de débit.

L’ex-président de la STM, Michel Labrecque, avait indiqué l’an passé, devant le comité exécutif de la Ville de Montréal, que les personnes âgées ou à mobilité réduite, ainsi que les familles seront particulièrement ciblées par ce nouveau service. Il estimait qu’en 2018, près du quart des clients de la STM rechargeront leur carte Opus à distance.

 

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus