Photcal.com

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a présenté lundi les orientations de la Ville en matière de sécurité des chauffeurs de taxi. Au menu, caméras de sécurité et paiement électronique généralisé.

«Je souhaite que les mesures de sécurité identifiées par la commission, comme l’installation de caméras dans les taxis, fassent partie de la future politique et soient implantées rapidement. Je l’ai dit souvent et je le répète, les chauffeurs de taxis sont nos ambassadeurs, et ils contribuent grandement à l’offre de mobilité de Montréal. Donnons-leur les encadrements dont ils ont besoin pour assurer leur sécurité et offrir un service de premier plan aux usagers», a déclaré le maire Coderre.

La Politique sur l’industrie du taxi sera adoptée dès le mois d’août, a-t-il promis.

En juin, la Commission des transports avait recommandé à l’administration Coderre de forcer l’installation de caméras de sécurité dans les taxis et de protéger les données par un système de boîtes noires consultables uniquement à des fins d’enquêtes policières Actuellement, une centaine de véhicules en seraient pourvus, sans que l’utilisation des images ne soit clairement encadrée.

Le rapport recommandait aussi la géolocalisation de tous les taxis, la mise en place d’un système de paiement électronique pour éviter des sommes trop élevées dans la caisse des chauffeurs, ainsi que l’instauration d’un bouton panique directement relié à la centrale d’appels. Seules les deux premières options seront retenues.

«Nous travaillons actuellement à des scénarios de financement pour soutenir l’implantation des mesures et atténuer le fardeau financier pour les membres. Il y a une volonté au sein même de l’industrie de présenter une image forte, plus professionnelle. L’industrie du taxi vivra de nombreux changements au cours des prochains mois», a ajouté l’élu responsable des transports, Aref Salem.

Ces orientations font suite à une consultation publique tenue en mai. Cette dernière avait été promise par le maire Denis Coderre dans la foulée de l’assassinat de Ziad Bouzid,
 l’un des 11 000 chauffeurs de taxi montréalais, en novembre dernier.

Le parti d’opposition Projet Montréal  a indiqué par la voix de sa porte-parole Catherine Maurice «préfèrer attendre de connaitre les éléments de contenu de la politique avant de se prononcer».  Le Comité provincial de l’industrie du taxi a de son côté salué ces mesuresmais attend de voir comment sera répartie la facture.

Statistiques sur les vols contre les chauffeurs de taxi


Les 133 rapports étudiés par le SPVM entre 2006 et 2008 font ressortir que:
• 60% des méfaits sont des vols prémédités.
• 25% sont des refus de payer.
• 15% sont des méfaits qualifiés d’opportunistes.
• Entre 2000 et 2013, les vols contre les chauffeurs ont baissé de 50%.
• Mais ces vols ne seraient qu’exceptionnellement signalés, selon le rapport.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!