Mathias Marchal/Métro

D’ici 5 ans, 1000 camions lourds de la Ville de Montréal seront équipés de barres de protection sur les côtés pour protéger les piétons et les cyclistes en cas de collision latérale.

«Il y a eu plusieurs accidents cette année où les piétons et les cyclistes passaient malheureusement sous les roues, a rappelé mercredi Anie Samson, vice-présidente du comité exécutif. Ce qu’on veut, c’est partir le bal pour inciter l’industrie du camionnage à entamer cette réflexion.»

En 2014, ce sont 70 véhicules municipaux qui seront équipés. Les autres le seront à raison de 200 par année.

La Ville a aussi entamé des démarches pour qu’Ottawa légifère à la grandeur du pays. Avant d’installer ces barres, l’administration montréalaise s’est inspirée de ce qui se fait en Europe et dans l’arrondissement de Saint-Laurent.

«On a gardé la norme européenne, mais on pourra mettre les barres plus bas si c’est concluant», a indiqué Claude Savage, directeur de la Division de l’entretien des véhicules de la Ville à ceux qui se demandaient pourquoi on n’a pas mis les barres de protection plus bas, au même niveau que la plus basse des marches d’accès au camion.

La Ville de Montréal a également fait le point sur la sécurisation des rues sous les viaducs, où une cycliste avait perdu la vie en avril, écrasée par un poids lourd.

«Sur les 168 viaducs de l’agglomération, 48 ont été inspectés. De ce nombre, 31 ont été jugés problématiques et 16 ont déjà fait l’objet de mesures, les autres seront sécurisés d’ici quelques semaines», a précisé Aref Salem, l’élu responsable des Transports.

Du côté de la Coalition vélo Montréal, on se félicite. «C’est une excellente nouvelle de voir que le dossier progresse», indique Pierre-Luc Auclair. La Coalition présentera jeudi un mémoire dans le cadre des consultations entourant la refonte du Code de la sécurité routière.

 

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!