Yves Provencher/Métro David E. Platts

Le Groupe de recherche et d’intervention sociale (GRIS-Montréal), un organisme de sensibilisation à l’homosexualité et la bisexualité en milieu scolaire, a fêté dimanche son 20e anniversaire.

Depuis 1994, des homosexuels, lesbiennes et bisexuels vont rencontrer les élèves dans les classes des écoles secondaires. Ils racontent leur histoire personnelle et répondent aux questions des jeunes. «C’est la méthode qu’on préconise toujours, parce que ça fonctionne», a affirmé David E. Platts, président du conseil d’administration de GRIS-Montréal.

Environ 10 500 classes ont ainsi été rencontrées, dont 1000 l’an dernier, pour un total de 300 000 étudiants. C’est aussi 800 bénévoles qui ont travaillé 250 000 heures.

Cette sensibilisation est encore nécessaire, estime M. Platts. Beaucoup de jeunes sont mal à l’aise face aux minorités sexuelles, d’après les formulaires qu’ils doivent remplir au début et à la fin de chacune des interventions. «Toutefois, le niveau d’inconfort baisse de 10 à 15% après seulement une heure et demie de discussion», a rapporté M. Platts. Il estime aussi que les jeunes sont plus tolérants aujourd’hui qu’il y a 20 ans.

Le GRIS-Montréal a lancé sa campagne annuelle de financement, qui a pour objectif d’amasser 200 000$. L’organisme, qui a un budget annuel d’environ 500 000$, reçoit 50 000$ de soutien gouvernemental. «On doit travailler très fort pour aller chercher tout le reste de l’argent dont on a besoin», a souligné M. Platts.

Livre-hommage au GRIS
Un livre comptant les témoignages d’une cinquantaine de personnes, dont une vingtaine de personnalités connues, devrait être publié en mars 2014 en l’honneur du GRIS. Certaines de ces personnes racontent leur parcours en tant qu’homosexuel, alors que d’autres décrivent leur réaction face à des sorties de placard de leurs proches.

«Quand j’ai fait mon coming out, il y a environ 12 ans, j’ai cherché en vain des ressources pour montrer à mon entourage que je n’étais qu’un parmi tant d’autres. Un livre comme celui-là m’aurait sans doute été utile», a exprimé l’animateur de télévision Jean-Philippe Dion, soulignant qu’il a répondu pour cet ouvrage à des questions auxquelles il ne s’attendait pas et a confié des choses pour la première fois.

Le livre sera écrit par Robert Pilon, ancien président du GRIS-Montréal.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!