Arhives Métro

Montréal veut durcir l’encadrement des manifestations. Si les modifications règlementaires voulues par la Ville de Montréal sont adoptées, les masques et les cagoules seront interdits. Les itinéraires devront aussi être communiqués à l’avance aux forces de l’ordre. «Seules les manifestations troublant l’ordre public sont visées», a précisé le maire Gérald Tremblay, lundi. La parade gaie, la parade du festival Juste pour rire et, plus globalement, les défilés à caractère festif ou culturel ne seront pas touchés.

Si le nouveau règlement est adopté lors du conseil municipal de juin, les amendes seront salées. Elles sont calquées sur celles liées aux bagarres, soit de 500 à 1000$ pour une première infraction. Elles pourront doubleront à chaque récidive.

D’ici sont adoption, les citoyens pourront exprimer leur point de vue, lors d’un séance publique prévue le 28 mai. L’opposition officielle a déjà apporté son appui à cette initiative. «Nous serons à l’écoute à la recherche d’un juste équilibre des droits et devoirs de chacun dans une société démocratique», a ajouté l’élu de Vision Montréal, Réal Ménard.

Si l’actualité le nécessite, le maire Tremblay envisage d’enclencher un processus accéléré pour faire adopter le règlement encore plus rapidement.

Qui paiera la note ?
Montréal demande au gouvernement de couvrir une partie du coût financier des manifestations à Montréal, mais la réponse se fait attendre. «Les discussions sont constructives», affirme le maire Tremblay.

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus