Graham Hughes/La Presse Canadienne

MONTRÉAL – Une autre manifestation fort agitée a eu lieu dimanche soir au centre-ville de Montréal. La police a fait état de plus de 300 arrestations mais n’a signalé aucune blessure grave.

Pour une 27e soirée consécutive, plus d’un millier de citoyens ont marché dans les rues du centre-ville pour dénoncer à la fois la hausse des droits de scolarité et l’adoption de la loi 78.

Le rassemblement a été déclaré illégal dès le début, soit vers 21h, après que certains manifestants aient lancé des objets en direction des policiers, selon ce qu’a expliqué l’agent Ian Lafrenière, relationniste du Service de police de la Ville de Montréal, dimanche soir.

Également, tout comme samedi, les organisateurs n’avaient pas fourni leur itinéraire, ce qui contrevient à la nouvelle et controversée loi 78, adoptée vendredi par l’Assemblée nationale.

Le relationniste Daniel Fortier a expliqué que des manifestants avaient ouvert des bornes-fontaines et endommagé des véhicules. La vitrine d’un commerce a aussi été fracassée.

Aussi dans Conflit étudiant :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!