Francis Dugas/TC Media Le maire de Montréal et président de la CMM, Denis Coderre.

Alors que le développement immobilier et commercial continue de gruger les derniers milieux naturels du sud du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) vient d’annoncer la création de la Table des maires et mairesses pour la protection et la mise en valeur des milieux naturels du Grand Montréal.

La nouvelle structure, qui vise à permettre aux élus d’échanger sur les meilleures pratiques et les outils à leur disposition en matière de conservation des milieux naturels, a été officialisée mardi, lors de la clôture d’un forum portant sur la protection des milieux naturels de la région métropolitaine, tenu à Saint-Bruno-de-Montarville.

L’instauration de la Table a aussi pour but d’accentuer la collaboration des municipalités pour soutenir la mise en place de la Trame verte et bleue du Grand Montréal, un des projets du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD), entré en vigueur en 2012. La Table apportera aussi du soutien aux Villes en ce qui à trait à l’inventaire cartographique des milieux naturels voués à être protégés, à documenter les outils urbanistiques, légaux et financiers disponibles pour assurer la protection de ces milieux.

Loin de la coupe aux lèvres
Un des objectifs ambitieux du PMAD est de faire passer le couvert forestier de la CMM à 30%, pour assurer la qualité des habitats et la survie des espèces. Actuellement, le couvert forestier du territoire n’est que de 19,2%.

Aussi, le PMAD souhaite la protection de 17% du territoire de la grande région de Montréal, alors qu’un mince 9,6% d’aires protégées est présentement effectif.

Des faits qui ne semblent pas faire peur au maire de Montréal et président de la CMM, Denis Coderre, qui voit la création de la Table comme une étape incontournable pour renforcer la cohésion entre les municipalités.

«Je crois que la CMM est rendue là. On a besoin de travailler ensemble de façon réaliste en mettant en commun l’ensemble de nos actifs et trouver comment atteindre nos objectifs», a-t-il déclaré.

De son côté, le maire de Saint-Bruno-de-Montarville et coprésident de la Table, Martin Murray, croit que les différents paliers de gouvernement doivent aussi collaborer pour atteindre les objectifs du PMAD. «On doit avoir une volonté ferme de s’assurer que les objectifs du PMAD soient rencontrés dans la plus brève échéance.»

La CMM regroupe 82 municipalités, où résident près de 3,9 millions de personnes, réparties sur un territoire de plus de 4360 km carrés.

 

 

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!