Archives Métro

L’Escouade de protection de l’intégrité municipale de l’Unité permanente anti-corruption (UPAC) a mis la main au collet d’un ancien technicien de projet de la Société de transport de Montréal (STM), Richard Taylor, vendredi matin. Celui est accusé d’abus de confiance, de fraudes et d’avoir fabriqué de faux documents. Les policiers ont également arrêté un entrepreneur en construction, Martin Lampron, en lien avec cette affaire.

Richard Taylor a été remercié par la STM en mai 2014, à la suite d’une enquête interne. Ce licenciement est relié avec les accusation qui ont mené à son arrestation par l’UPAC, indique la STM.

«Il est tout simplement inacceptable que des fraudes soient commises au détriment des citoyens de Montréal et des usagers de la STM», a fait savoir le commissaire à la lutte contre la corruption, Robert Lafrenière, par voie de communiqué.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!