Sylvain Ryan/TC Média

Le réseau cyclable montréalais s’étendra sur 50km de plus au cours de la prochaine année. Pas question d’aménager moins de kilomètres, a insisté vendredi le maire de Montréal, Denis Coderre.

«Je veux qu’on accélère la cadence», a-t-il affirmé lors du dévoilement des travaux qui doivent être effectués en 2015-2016 sur les voies cyclables. M. Coderre s’est dit insatisfait du bilan des travaux de l’an passé. Seulement 33km de voies cyclables sur 50 ont été aménagés ou rénovés.

«L’argent est là et il faut qu’il soit investi, a dit le maire. C’était notre première année. On a maintenant le vent dans le dos. On n’a plus le vent dans la face.»

L’administration du maire Coderre aimerait que le réseau cyclable montréalais atteigne 1280km d’ici dix ans. Il en compte 715km à l’heure actuelle. Un budget de 150M$ a pour ce faire été prévu pour que l’objectif soit atteint.

Pour la prochaine année, 12,5M$ seront investis pour agrandir le réseau cyclable de la métropole. Parmi les 72 projets qui doivent se concrétiser en 2015-2016, il y a un tronçon sur la rue Saint-Denis, entre les rues Cherrier et Laurier. Une voie en direction sud sera complètement réservée aux cyclistes pendant l’heure de pointe du matin alors qu’en après-midi, la voie de droite sera élargie de 50 centimètres en direction nord pour permettre aux cyclistes d’y circuler en sécurité.

«C’est un projet pilote, a dit le responsable des Transports à la Ville de Montréal, Aref Salem. Si ça fonctionne bien, on va [le refaire] ailleurs.»

Sur l’avenue de l’Esplanade, dans le Plateau–Mont-Royal, les cyclistes pourront éventuellement rouler à contresens en direction sud afin de rejoindre plus facilement les voies cyclables des rues Rachel et Saint-Urbain ainsi que l’avenue du Parc.

La Ville prévoit aussi synchroniser les feux de circulation sur la rue Boyer pour que les cyclistes puissent y rouler plus aisément.

La présidente-directrice générale de Vélo-Québec, Suzanne Lareau, s’est dite heureuse que le maire Coderre reconnaisse que les annonces annuelles sur les voies cyclables ne correspondent pas aux travaux qui sont faits par la suite.

«Ça plusieurs années que la Ville ne livre pas ce qui est annoncée, a dit Mme Lareau. La population cycliste à Montréal croît plus vite que ce que la Ville est capable de leur offrir. En ce moment, les pistes cyclables aux heures de pointes sont congestionnées.»

Même si elle s’est dite ravie de la nouvelle voie cyclable sur la rue Saint-Denis, la présidente de Vélo-Québec était déçue du manque de liens cyclables vers le centre-ville dans la programmation des travaux 2015-2016.

«Il faut qu’en 2016, la Ville s’attaque au centre-ville de Montréal parce que le centre-ville de Montréal est le parent pauvre des aménagements cyclables», a indiqué Mme Lareau.

Projet Montréal croit aussi que des projets de voies cyclables qui sont très attendues auraient dû être retenus par les autorités municipales. «Il y a beaucoup de projets très structurants qui sont remis année après année, a déploré la conseillère de De Lorimier, Marianne Giguère. On pense à la piste du boulevard de Maisonneuve vers l’est ou à la piste de la rue Rachel vers l’est. Les vélorues sont remis à on ne sait pas quand.»

Mme Giguère croit que la Ville de Montréal devrait consulter davantage la communauté cycliste pour connaître ses besoins.

La sécurité des viaducs

À ce jours, vingt-sept viaducs ont déjà été sécurisés pour les cyclistes, a rapporté vendredi le maire Coderre.

  • Au cours de la dernière année, 56 passages sous les viaducs ont été jugés problématiques pour les cyclistes sur un total de 170 qui ont été recensés.
  • «Pour les 29 autres viaduc identifiés, les interventions sont en cours ou en voie de l’être, a dit M. Coderre. Les travaux de sécurisation avancent, mais là encore, j’ai demandé qu’on accélère la cadence.»
  • Des bandes cycles seront marquées au sol ou de la signalisation sera installée pour assurer un meilleur partage du trottoir entre les cyclistes et les piétons. Le maire n’a pas fermé la porte à la possibilité de carrément reconstruire un viaduc.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!