Yves Provencher/Métro Johanne Savard, ombudsman de Montréal

L’ombudsman de Montréal a traité en 2014, 1471 dossiers de citoyens aux prises avec l’administration municipale. C’est 123 de plus qu’en 2013, selon le rapport d’activité présenté mardi par le bureau de l’ombudsman Johanne Savard.

«Les sujets de plaintes qui reviennent le plus souvent demeurent sensiblement les mêmes, d’année en année, et 2014 ne fait pas exception», souligne le rapport en précisant que le fonctionnement de la Cour municipale (81 plaintes), l’application de la règlementation municipale (69 plaintes), le logement social (58), les permis (57), le comportement des employés municipaux (54) et les logements insalubres (54), figurent en tête de liste.

Parmi les 205 dossiers ayant mené à des enquêtes, l’Ombudsman est intervenue face à un problème de dépôt sauvage d’ordures dans Ahuntsic-Cartierville, a permis de régler un problème de punaises de lit dans un immeuble d’Hochelaga-Maisonneuve ou a permis de régler la question d’une cour d’école un peu trop bruyante dans l’arrondissement de Verdun lors d’activités non supervisées.

Certains dossiers des années précédentes restent toutefois sur la table. Il s’agit notamment de l’accessibilité universelle des terrasses, mais aussi de la question des constats d’infraction litigieux quand la borne de paiement de stationnement est défectueuse ou celle des pratiques inadéquates de remorquage de certaines compagnies lorsque le véhicule est stationné illégalement sur des terrains privés.

L’ombudsman fait elle même l’objet d’une enquête de police. Ce printemps, La Presse révélait que la police avait réalisé deux perquisitions l’hiver dernier en lien avec en lien avec des fournisseurs de la Ville et concernant l’utilisation du budget de ce service aux citoyens.

 

 

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!