Yves Provencher/Métro

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) a reporté l’adoption de son budget 2015-2016 au mois prochain.

Les prévisions des dépenses et des revenus pour la prochaine année scolaire devaient être entérinées par le Conseil des commissaires hier soir à l’occasion d’une séance extraordinaire. Le ministère de l’Éducation a toutefois modifié les règles budgétaires en début de semaine, ce qui contraint la CSDM à réviser son prochain exercice financier ainsi que sa demande adressée au ministère de l’Éducation pour enregistrer un déficit.

Les changements apportés par le Ministère ont un impact positif sur les finances de la plus grande commissions scolaire du Québec. L’analyse des nouvelles règles budgétaires n’était pas terminée hier. Elle le sera d’ici le 7 juillet prochain, jour où le budget 2015-2016 sera adopté.

«Depuis quelque temps, nous sentons tous que le vent change concernant l’éducation, a dit la présidente de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon, lors d’une réunion houleuse du Conseil des commissaire. La mobilisation des parents et du personnel de nos établissements a fait en sorte que pour un très grand nombre de Montréalais, l’éducation est maintenant une priorité.»

Plus d’une centaine de parents d’élèves et d’employés de la CSDM ont perturbé le déroulement du Conseil des commissaires. «Nous ne nous laisserons pas faire», ont-il scandé, avant de demander aux commissaires de se lever «debout pour les enfants». Après une quinzaine de minutes de cacophonie, les commissaires se sont levés pour appuyer le mouvement de mobilisation.

Le mois dernier, la CSDM a indiqué que le gouvernement du Québec lui avait demandé de réduire ses dépenses de 10M$ au cours de la prochaine année. Elle prévoyait aussi des compressions de quelque 13 M$ dans à son plan de retour à l’équilibre budgétaire. En tout, elle réalisera des compressions de 41 M$ au cours des deux prochaines années.

Plus tôt ce printemps, la CSDM a aboli 175 postes de professionnels et d’employés de soutien en vue de la prochaine année scolaire. Dix-sept postes de direction adjointe ont en outre été supprimés.

Le retour à l’équilibre budgétaire de la CSDM est prévu pour l’année 2016-2017. Le rapport financier de la firme Raymond Chabot Grant Thornton, que le gouvernement du Québec a commandé en décembre dernier, a toutefois indiqué qu’un léger déficit de 1,7 M$ est projeté.

«Non aux compressions en éducation»
Une manifestation s’est tenue hier devant le siège social de la CSDM.

Des enseignants, des employés de soutien, des professionnels et des parents ont demandé aux commissaires de mettre fin aux compressions.

Ils redoutent déjà les impacts négatifs des compressions, comme le manque de services pour les enfants en difficulté, le recours à la sous-traitance, la recrudescence des problèmes d’insalubrité et une augmentation des congés de maladie.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!