Chantal Lévesque/Métro

À la suite de l’article de Métro révélant qu’une consommation de minimum 100$ était exigée pour profiter des banquettes qui occupent une partie importante de la plage de l’Horloge, la Société du Vieux-Port de Montréal (SVPM) a promis de corriger la situation.

«C’est un peu étonnant. Ce n’est pas l’entente qu’on a avec l’opérateur. Ça fait partie des services disponibles qui devraient être accessibles à tous, a commenté Sophie Morin, directrice des communications au SVPM. On va s’assurer que cette pratique n’ait plus lieu et que tous les employés soient au courant des directives.»

La plage est gérée par le SVPM, une société fédérale, mais l’aire consacrée au bar est louée à un concessionnaire.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!