Magnotta. La Presse Canadienne

MONTRÉAL – Dans une série d’événements sordides, orchestrés par un individu troublé et ayant mené à une histoire d’homicide des plus dérangeantes, le pied humain sectionné et envoyé mardi au bureau national du Parti conservateur n’aura été qu’un élément parmi tant d’autres.

Avant d’expédier le membre par courrier, un individu aurait poignardé un jeune homme à plusieurs reprises avec un pic à glace. Et tandis que le meurtrier et sa victime étaient étendus nus sur le lit, il a démembré le cadavre avant de commettre des actes sexuels et de cannibalisme sur lui.

Cette même personne semble avoir enregistré la scène et l’a mise en ligne sur le Web. La vidéo était examinée, mercredi, par les enquêteurs du Service de police de la ville de Montréal (SPVM).

Un homme appelé Luka Rocco Magnotta, âgé de 29 ans, fait l’objet d’un mandat d’arrestation pancanadien relativement à trois accusations, à savoir celles de meurtre, de démembrement et d’envoi postal de membres. L’homme, qui serait originaire de Toronto, était également connu sous les pseudonymes Eric Clinton Newman et Vladimir Romanov, et aurait changé d’identité au fil des ans.

Son nouveau nom, Luka Rocco Magnotta, est très connu sur le Web. Pendant près de deux ans, des défenseurs des droits des animaux dénonçaient cet homme pour avoir maltraité et tué des chats. Il avait mis en ligne des vidéos de ses actes.

Luka Rocco Magnotta était aussi un acteur pornographique de série B.

Mais sa présence sur le Web dépasse largement les vidéos de pornographie bisexuelle. Le suspect était décrit comme un mannequin, et aurait été en couple avec Karla Homolka, une rumeur qu’il a toutefois vivement démentie.

Il est aussi l’auteur de plusieurs articles en ligne, dont un texte intitulé «Comment disparaître et ne plus jamais être retrouvé», rédigé en 2009. Il y décrit une façon de faire en six étapes pour s’échapper et voler l’identité d’un individu. Une autre note de sa main mentionne diverses façons d’intégrer l’industrie de la pornographie.

Luka Rocco Magnotta a aussi un compte Facebook, où il énumère ses héros personnels, parmi lesquels figurent Madonna, Vladimir Poutine et Joseph Staline.

Le SPVM recherche activement cet individu.

Cette affaire du corps démembré avait été dévoilée en matinée mardi, vers 10h15. Une valise contenant un torse a été localisée dans des ordures à l’angle de la place Lucy et du boulevard Décarie, dans le quartier Côte-des-Neiges.

Le même jour, à Ottawa, un colis contenant un pied humain a été découvert par une réceptionniste au bureau national du Parti conservateur du Canada. Un second colis, qui contenait une main, a été retenu au centre de tri de Postes Canada d’Ottawa, a précisé le porte-parole du SPVM, Ian Lafrenière.

Plus tard mercredi, M. Lafrenière a confirmé que le second colis était destiné au Parti libéral du Canada.

Le SPVM a affirmé que les membres des deux colis provenaient d’un même corps et avaient été expédiés de Montréal, ajoutant que ces découvertes étaient aussi liées au torse retrouvé mardi.

En point de presse, mercredi après-midi, M. Lafrenière a qualifié le crime d’horrible, indiquant que d’autres parties du corps de la victime avaient été retrouvées sur les lieux du crime, sans toutefois vouloir préciser lesquelles.

M. Lafrenière a ajouté que le suspect n’était pas connu des policiers et qu’il n’était pas non plus associé au crime organisé. L’homme recherché habite à proximité de l’endroit où a été retrouvé le corps démembré. Des enquêteurs du SPVM poursuivent leur travail pour confirmer l’identité de la victime.

M. Lafrenière a aussi indiqué que la victime et le suspect se connaissaient.

«Quel était le lien entre eux, on l’ignore pour l’instant», a-t-il indiqué, ajoutant que la population de Montréal avait grandement aidé à faire avancer l’enquête en fournissant plusieurs détails aux autorités.

«Nous demandons aux gens de nous aider à nouveau et nous donner toute information rapidement. Nous voulons appréhender le suspect pour s’assurer qu’il soit traduit devant les tribunaux pour le crime horrible qu’il a commis», a mentionné M. Lafrenière, précisant que les policiers n’avaient pas vu une scène aussi sordide depuis des années.

C’est le concierge de l’immeuble à logements derrière lequel se trouvaient les ordures qui a fait la découverte, après avoir reçu des plaintes pour de mauvaises odeurs. Le cadavre était dans un état de décomposition avancée.

Le concierge a déclaré à La Presse Canadienne que le suspect vivait dans le logement depuis environ quatre mois, et semblait être une personne bien.

Selon Richard Payette, un résidant de l’immeuble, la porte de l’un des appartements voisins du sien était ouverte, mardi matin, et il flottait une odeur de «viande avariée».

«Les policiers auraient apparemment découvert des restes humains» dans cet appartement, a-t-il déclaré.

M. Payette, âgé de 60 ans, a d’ailleurs indiqué que le locataire de cet appartement serait actuellement recherché par la police.

«Ce n’est pas lui qui a été tué, c’est un ami ou une autre personne. Les policiers m’ont montré la photo d’un Asiatique que je n’ai jamais vu», a-t-il dit.

Le suspect mesure 1,78 mètre, pèse 61 kilos, a les yeux bleus et les cheveux noirs.

Aussi dans Luka Rocco Magnotta:

blog comments powered by Disqus