Yves Provencher/Métro

Le maire de Montréal, Denis Coderre, étudie la possibilité de piétonniser la rue de la Commune, dans le Vieux-Montréal.

Sans donner plus de détails, M. Coderre a indiqué qu’il souhaite aborder cette idée qui pourrait aider les caléchiers avec ses collègues élus dans les prochaines semaines. «Les calèches font partie de la signature de Montréal», a-t-il affirmé hier lors de la réunion du comité exécutif.

Une ancienne caléchière au Calèches Lucky Luc, qui n’a pas voulu s’identifier, a affirmé à Métro qu’une telle mesure pourrait effectivement simplifier la vie des caléchiers, principalement lors d’événements d’envergure, comme L’International des Feux Loto-Québec à La Ronde, où le trafic se fait plus intense.

Le maire a toutefois précisé que cela doit se faire «adéquatement». «Il faudrait avoir des équipements plus modernes», a-t-il ajouté, lançant par le fait même l’idée qu’il y ait une écurie plus près du centre-ville.

Denis Coderre a aussi dévoilé sommairement les conclusions du rapport de santé des 56 chevaux de calèches à Montréal, un rapport qu’il avait commandé après qu’un cheval de calèche ait glissé sur une plaque de métal recouvrant la chaussée au coin des rues Notre-Dame et Peel à la mi-juillet.

«À la lumière de l’état de santé des chevaux, selon cette inspection conjointe avec un vétérinaire, la plupart sont conformes. Il y a certaines situations [non conformes] et des avis sont donnés aux responsables, mais les bêtes sont suivies de façon continue», a assuré le maire. Il a garanti que ce rapport sera rendu public. Métro a tenté hier de le consulter, mais la Ville n’était pas en mesure de lui fournir.

«L’état de santé des bêtes, c’est une chose, mais je me pose certaines questions concernant la condition des bêtes. C’est ma priorité», a-t-il toutefois nuancé. La Ville est toujours en attente du rapport de l’organisme Cheval-Cheval qui doit faire des recommandations à ce sujet. «Qu’est-ce qui arrive à ces bêtes? Sont-elles en fin de vie?», a lancé le maire lors d’une mêlée de presse la semaine dernière.

Le maire est également revenu sur l’état de santé du cheval de calèche ayant glissé sur une plaque de métal à la mi-juillet. Il a assuré qu’il était en bonne santé, malgré quelques plaies qui ont été guéries avec du repos et des médicaments anti-inflammatoires.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!