(Photo Hugo Lorini)

Les cyclistes pourront maintenant circuler en toute légalité sur les sentiers des grands parcs de Montréal.

Jusqu’à maintenant, la réglementation interdisait aux vélos de circuler dans les grands parcs de Montréal (voir la liste plus bas) sauf sur les pistes cyclables qui y étaient aménagées, sous peine d’une amende.

Mais bien souvent, ces parcs n’offraient qu’une seule courte piste réservée aux cyclistes, parfois même aucune comme au parc Jarry, et la réglementation était peu respectée, note Suzanne Lareau, présidente directrice-générale de Vélo Québec.

«Les cyclistes étaient tout de même dans les parcs, ils roulaient sur les sentiers piétons, et certains recevaient des contraventions, d’autres non. Il y a des cyclistes pour qui traverser un parc, ça fait partie de leur chemin quand ils vont d’un point A à un point B», explique Mme Lareau qui remarque que les pistes cyclables des parcs n’offraient pas de chemin pratique aux cyclistes.

L’administration de la Ville de Montréal a donc annoncé mercredi sa volonté d’harmoniser la réglementation : dorénavant, les cyclistes pourront utiliser en toute légalité tous les sentiers des grands parcs de Montréal, sauf indication contraire dans certains endroits jugés dangereux, ainsi que les pistes cyclables.

Le conseil municipal et le conseil d’agglomération devront approuver cette nouvelle règlementation à leur séance d’octobre.

«Dans le fond, c’est juste que les cyclistes vont arrêter de recevoir des contraventions dans les parcs. Ça ne veut pas dire qu’ils vont envahir les parcs. Ils y étaient déjà.» – Suzanne Lareau, présidente directrice-générale de Vélo Québec

Les 7 parcs-nature de Montréal étaient les seuls parcs, jusqu’ici, à permettre aux vélos de circuler sur tous leurs sentiers, sauf exception.

«La culture du vélo gagne en popularité à Montréal et comme administration, nous devons évoluer et nous adapter aux besoins des usagers», a souligné Marc-André Gadoury, qui a récemment été nommé responsable des dossiers vélo au sein de l’administration Coderre. Montréal souhaite, par ce geste, rendre les grands parcs plus accessibles et encourager les modes de déplacements actifs.

Vélo Québec se réjouit de cette nouvelle mesure qui était attendue depuis longtemps. «Il y a des enfants qui roulent dans les parcs, qui apprennent à faire du vélo et qui ne peuvent pas le faire sur les pistes cyclables», fait remarquer Mme Lareau.

Elle met toutefois en garde les cyclistes sur leur vitesse: «Les sentiers piétons ne deviennent pas des pistes cyclables. Les cyclistes sont autorisés à y circuler en considérant qu’ils partagent l’espace avec les piétons ou des cyclistes plus lents et qu’ils se doivent de ralentir.»

L’administration Coderre promet d’imposer une limite de vitesse de 20km/h aux cyclistes dans les parcs pour permettre un meilleur partage de l’espace avec les piétons.

Une idée que Mme Lareau désapprouve, alors qu’elle trouve que 20 km/h peut être trop rapide parfois. «Imposer une limite de vitesse permet aux cyclistes de justifier de rouler jusqu’à 20kmh. Il faut laisser le libre arbitre juger de la situation. C’est aux cyclistes de ralentir», insiste-t-elle.

Liste des grands parcs de Montréal:

  • Parc Angrignon
  • Parc de la Cité-du-Havre
  • Parc des Rapides
  • Parc Jarry
  • Parc La Fontaine
  • Parc Maisonneuve
  • Parc de la Promenade-Bellerive
  • Parc René-Lévesque
  • Parc Jeanne-Mance

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!