Archives Métro L’Agora, de l’artiste Charles Daudelin

La Ville de Montréal a révisé les plans d’aménagement du square Viger qu’elle avait présentés en juin dernier. À la suite de nombreuses contestations, elle a convenu de conserver une partie de l’Agora, cette œuvre imposante du sculpteur Charles Daudelin.

Une douzaine des 23 pergolas qui forment l’Agora seront maintenues en place, mais leur toiture sera retirée. L’autre œuvre de M. Daudelin, la fontaine du Mastodo, sera déplacée à un endroit où elle pourra être mise en valeur et elle sera remise en marche.

«Ce concept respecte l’esprit de l’œuvre de Charles Daudelin», a affirmé vendredi le maire de Montréal, Denis Coderre. Ce dernier a avoué qu’il n’était pas entièrement satisfait des premiers plans du réaménagement du square Viger. Il a indiqué qu’il les trouvait «trop minéraux» et qu’ils ne comportaient pas assez d’espaces verts.

«Le démantèlement des pergolas restantes permettra d’être davantage compatible avec les objectifs de verdissement, de transparence et de sécurité à la base de réaménagement», a ajouté M. Coderre.

La famille de l’artiste Charles Daudelin, qui s’était vivement opposée à la destruction de l’Agora, n’a pas été consultée pendant l’élaboration des nouveaux plans. La Ville les lui a toutefois présentés avant leur dévoilement public. «La famille semble satisfaite», a dit M. Coderre.

Pour animer le square Viger, la Ville de Montréal a prévu qu’un café-terrasse sera être mis en place, de même que des toilettes publiques et un atelier de réparation de vélo. L’ancien mur d’eau sera quant à lui transformé en «fond de scène numérique et actif à Mastodo».

Projet Montréal était ravi que l’administration du maire Coderre décide de préserver une partie de l’Agora. Sa conseillère, Anne-Marie Sigouin, croit toutefois que davantage d’efforts doivent être consentis pour animer la place publique.

«Le site part avec un grand déficit d’amour, a dit Mme Sigouin. La Ville doit faire un effort supplémentaire pour animer le site. L’idée du café est un pas dans la bonne direction, mais il faudra offrir plus d’activités pour que les Montréalais se réapproprient le square, qu’ils ont délaissé depuis tant d’années.»

Les travaux de réaménagement doivent commencer au mois de novembre prochain sur l’îlot Daudelin du Square Viger pour se terminer en août 2017. Le montant de la facture demeure le même, soit 28M$.

Un comité d’intervention, qui comprend notamment le Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM), le Service de police de Montréal et la Ville de Montréal, réfléchit présentement sur les interventions à effectuer auprès des personnes itinérantes qui transitent par le square Viger.

Plus tôt cette année, la Ville avait proposé de transformer le square Viger en une aire ouverte où du mobilier urbain et des arbres auraient été disposés. La fontaine du Mastodo, conçue par M. Daudelin avait une place, mais l’Agora, cette imposante structure de béton, n’y était pas. Le maire Coderre avait expliqué ce choix par le fait que le square Viger n’était plus sécuritaire et qu’il nécessitait une profonde revitalisation.

La famille de l’artiste était contre ce projet, arguant que le Mastodo et l’Agora sont deux œuvres qui doivent vivre ensemble. Des urbanistes, des architectes paysagers et des professeurs d’université avaient abondé dans le même sens, en jugeant la proposition de la Ville «inappropriée, parachutée et désincarnée».

Le square Viger a été aménagé en place publique au cours des années 1980. Le ministère des Transports avait alors demandé l’aide de trois artistes, Charles Daudelin, Claude Théberge et Peter Gnass, puisque le square Viger avait été complètement détruit pendant la construction de l’autoroute Ville-Marie et du réseau de métro. Avant cela, un marché y avait été mis en place ainsi qu’un jardin public.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!