C’est maintenant officiel: la jetée Alexandra et la gare maritime Iberville, qui accueille les croisiéristes, seront rénovées à temps pour le 375e anniversaire de Montréal. Ce projet, qui coûtera au total 78M$, sera financé en partie par Québec et par Montréal, mais pas par Ottawa.

«On a fait une demande au fédéral, a expliqué lundi présidente-directrice générale de l’Administration portuaire de Montréal (APM), Sylvie Vachon. Le projet que nous avons présenté ne cadrait pas avec les programmes de subventions qui existent déjà.»

Québec investira ainsi 20M$ dans la réfection du terminal de croisières alors que la Ville de Montréal allongera 15M$. Pour le reste (43M$), l’APM révisera ses investissements prévus dans les prochaines années pour y inclure ce projet.

Mme Vachon n’a pas voulu demander l’aide d’entreprises privées puisqu’elle souhaitait conserver le projet «sous la juridiction du Port de Montréal».

Les travaux sont d’ores et déjà commencés pour donner une seconde vie à la jetée construite en 1901. Dès l’ouverture de la saison des croisières, l’an prochain, une nouvelle gare maritime s’y élèvera. Elle sera couverte d’un toit vert et elle abritera un centre d’interprétation de l’activité maritime. D’ici 2019, une tour d’observation surplombera la nouvelle gare.

De nouvelles places publiques seront créées autour de la gare principale et de la gare secondaire, qui sera aussi refaite. Juste à côté de celle-ci, le stationnement de 400 espaces sera préservé. Des bornes de recharge électrique seront ajoutées et des supports à vélos seront installés.

Pendant les travaux, la jetée n’accueillera aucun bateau de croisière. Ils seront redirigés vers des quais qui se trouvent à l’est du pont Jacques-Cartier. Un chapiteau a été monté pour accueillir les croisiéristes, dont les premiers arriveront le 7 mai prochain. Des navettes les amèneront au Vieux-Montréal ou à l’aéroport Montréal-Trudeau.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, s’est réjoui de ce legs supplémentaire pour le 375e anniversaire de Montréal qui «profitera aux touristes et aux Montréalais». Il ne s’est pas offusqué du fait qu’Ottawa ne contribue pas au projet. «Le fédéral est déjà dans le Port de Montréal», a-t-il dit.

La non-participation d’Ottawa dans le projet de revitalisation de la jetée Alexandra n’a pas non plus dérangé le ministre responsable de Montréal, Martin Coîteux. «Il y aura d’autres projets avec le gouvernement fédéral», a lancé celui qui a décrit le projet de l’APM comme étant une «incarnation de la modernité et un héritage pour les générations à venir».

«L’absence du fédéral est décevante», a pour sa part indiqué le président-directeur général de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc. Ce dernier a souligné la bonne santé financière du Port de Montréal, qui fait en sorte qu’il est en mesure d’aller de l’avant avec ce projet de nouveau terminal de croisière sans la participation d’Ottawa.

M. Leblanc a souligné l’importance de rénover la jetée Alexandra et la gare Iberville pour accroître le tourisme de croisière, qui affiche une croissance soutenue depuis 2012, mais aussi pour le maintenir.

«À long terme, il faut être capable d’offrir un lieu d’accueil qui est à la hauteur de ce que les compagnie de croisière veulent avoir», a mentionné le président de la Chambre de commerce.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!