Mario Beauregard/Métro La ministre de l'environnement encourage les élus à tenir des consultations partout au pays.

Une centaine de citoyens de la circonscription de Lasalle–Émard–Verdun ont participé dimanche après-midi à une consultation portant sur les changements climatiques avec leur député fédéral, le libéral David Lametti.

La ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, avait d’ailleurs invité tous les députés de la Chambre des communes à organiser de telles consultations pour aider le gouvernement à élaborer sa stratégie de lutte aux changements climatiques.

Des consultations sont d’ailleurs prévues dans les circonscriptions de Ahuntsic–Cartierville, Papineau et Rosemont–La Petite-Patrie cet été. Les dates sont à déterminer.

Le gouvernement se penche actuellement sur les suites à donner à la signature, en décembre, de l’accord de Paris sur le climat, qui prévoit entre autres de limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels. Ottawa doit accoucher d’un plan d’action à l’automne.

«On a entendu des bons arguments, a commenté M. Lametti après la consultation de plus de deux heures. Il y avait une passion. C’est clair que les changements climatiques sont très importants. Les gens sont très engagés sur la question. Ils veulent absolument qu’on arrête notre dépendance sur les hydrocarbures, et c’est une bonne chose.»

Le député a affirmé lors de son allocution que son gouvernement devra arriver à composer avec des opinions parfois divergentes sur les changements climatiques. On n’endentera pas le même genre de commentaires à Verdun qu’à Fort McMurray, où l’économie dépend de l’industrie des hydrocarbures, a-t-il illustré.

«On sait qu’on va déplaire à une bonne partie de la population. C’est comme avec n’importe quel compromis. Tout le monde est d’accord qu’on doit changer. Où il y a un questionnement, c’est dans l’échéance, a-t-il reconnu. Une fois qu’on aura pris la décision, il va falloir travailler avec les personnes qui devront peut-être transitionner vers un autre emploi ou un autre secteur de l’économie.»

Aurore Fauret, du groupe environnementaliste 350.org, semblait satisfaite de la démarche. «Ça a été une bonne consultation, je pense que les gens sont avides de changements. Ils ont exprimé un espoir de changement, mais aussi des attentes, juge-t-elle. Il va falloir faire tenir parole au gouvernement par rapport à ce qu’il inscrit dans sa stratégie.»

«Ça serait bien qu’on continue à pouvoir être consultés et, comme communauté, aider à faire le changement, a ajouté Sydney Bhalla, de la campagne Un Vrai plan climat, qui organise et promeut des consultations similaires. Les gens veulent participer, donner de leur temps et aider.»

Mme Bhalla rappelle que les citoyens peuvent contacter leur député fédéral pour exiger la tenue d’une consultation.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!