Jacques Boissinot / La Presse Canadienne Jacques Daoust

L’ancien chef du cabinet du ministre de l’Économie Jacques Daoust, Pierre Ouellet, aurait approuvé la vente des quelque 11 millions d’actions de Rona détenues par Investissement Québec (IQ), selon un courriel dévoilé hier par TVA Nouvelles.

Dans un courriel de novembre 2014, le vice-président d’IQ, Jean-Jacques Carrier a demandé à M. Ouellet si le ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations était «en accord avec cette vente». Ce à quoi le chef de cabinet de M. Daoust a répondu «Ok», après un délai de quelques heures.

Jacques Daoust, qui nie avoir été mis au courant de la vente des actions du quincailler que possédait IQ depuis des mois, ne semble pas ébranlé par cette révélation. «Je vous répète ce que j’ai toujours dit, je ne l’ai pas autorisé, je n’avais pas à l’autoriser», a déclaré l’actuel ministre des Transports à TVA.

Il avait également maintenu sa position, lorsque la Vérificatrice générale (VG) avait révélé en juin que le conseil d’administration d’IQ ne souhaitait pas compléter la vente sans avoir consulté le gouvernement. «Selon les procès-verbaux du conseil d’administration, ils ont obtenu en décembre 2014 l’accord du ministre avant de vendre la totalité des actions», était-il spécifié dans le rapport.

La mise au jour du courriel de M. Ouellet a ravivé les demandes de démission de la part de l’opposition. «Nous avons maintenant une preuve concrète que l’actuel ministre des Transports a menti aux Québécois. Le premier ministre doit poser le seul geste qu’il lui reste à faire : congédier son ministre», a exigé le leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec, François Bonnardel, dans un communiqué.

Une commission parlementaire spéciale sur la vente de Rona aura lieu jeudi prochain. Toutefois, ni le ministre Daoust ni son chef de cabinet ne participeront aux audiences, puisque le gouvernement a usé de son veto afin que ceux-ci ne soient pas convoqués par l’opposition.

Rona a été achetée par la compagnie américaine Lowe’s en février dernier.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!