CLARK’S HARBOUR, N.-É. — La Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Nouvelle-Écosse affirme qu’un homme de 24 ans portant un masque de clown a été arrêté après que des témoins ont rapporté l’avoir vu s’en prendre à un jeune garçon.

La caporale Jennifer Clarke a expliqué que le garçon se trouvait avec un groupe de jeunes qui marchait dans une rue de Clark’s Harbour, dans le sud-ouest de la province, mardi soir. Le clown malveillant aurait alors agrippé les vêtements du garçon.

Le suspect, qui n’a pas été identifié, fait face à une accusation de violation d’une ordonnance prononcée par un tribunal.

Il s’agit du plus récent incident impliquant des clowns méchants en Nouvelle-Écosse et ailleurs en Amérique du Nord.

Plus tôt cette semaine, la police de Halifax avait confirmé l’ouverture d’une enquête après la publication d’une photo sur les médias sociaux qui semblait montrer un clown attendant à l’extérieur d’une école secondaire de la ville.

Des élèves avaient informé le personnel de l’école au sujet de la photo publiée sur Instagram mardi matin.

La photo apparaissait sur un compte baptisé Halifax Clowns, qui proclame: «Nous vous suivons, alors gardez les yeux ouverts. Nous ne tuons pas, nous sommes seulement insidieux.»

Également mardi, la police de Truro, en Nouvelle-Écosse, avait indiqué être au courant de menaces proférées sur Facebook qui impliquaient des «clowns».

«Nous avons reçu des plaintes similaires de citoyens préoccupés concernant ce type d’incident, a déclaré la caporale Clarke. Si les gens ont l’impression d’avoir été menacés ou intimidés, ils devraient en aviser leur service de police local.»

En août, des adolescents portant des masques de clowns et munis de chaînes avaient pourchassé des enfants dans un parc de Gatineau, au Québec.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!