Mario Beauregard

MONTRÉAL — Les membres du Bloc québécois doivent «reprendre possession de leur parti» et le projet de refondation du Bloc qui est proposé est une façon d’y parvenir et de le redessiner.

Au cours d’une conférence de presse, mercredi, la présidente du Forum jeunesse du Bloc québécois, Camille Goyette-Gingras, a ainsi présenté la version officielle du projet de refondation du Bloc québécois qui avait déjà fait l’objet de fuites dans les médias.

«La refondation, c’est un processus d’élaboration d’un nouveau Bloc québécois, avec un élargissement de notre parti aux membres du Parti québécois et de Québec solidaire. C’est 12 assemblées régionales pendant l’été, des congrès régionaux pour élaborer le nouveau programme du Bloc québécois ou du parti qui en émanera. C’est un processus de co-création en ligne, aussi, qui pourra être fait avec les membres de ces partis indépendantistes-là. Et ça se termine par un grand congrès national où on pourra décider du nouveau nom de la nouvelle plateforme des nouveaux statuts, bref du nouveau parti qui ressortira de ça», a résumé Mme Goyette-Gingras.

Ce projet, a-t-elle insisté, va bien au-delà du leadership de Martine Ouellet. «Ça constitue pour plusieurs une véritable sortie de crise. Ça dépasse le simple vote de confiance», a-t-elle affirmé, aux côtés d’une demi-douzaine de militants qui l’appuient, provenant de la Montérégie Est, de l’ouest de Montréal, de Longueuil.

D’ailleurs, malgré les invitations répétées en ce sens, Mme Goyette-Gingras n’a pas voulu se prononcer sur l’appui de 50 pour cent plus une voix que Mme Ouellet juge suffisant pour demeurer en poste.

Un conseil général du Bloc québécois se tiendra le 29 avril, confirmant les modalités de la consultation des membres qui doit suivre, les 1er et 2 juin. Les membres du Bloc ayant droit de vote pourront alors se prononcer sur le leadership de Mme Ouellet et sur la mission du parti — défense des intérêts du Québec et promotion de l’indépendance sur toutes les tribunes.

Mais d’ici là, l’équipe de Mme Goyette-Gingras compte faire campagne pour faire mieux connaître sa proposition de refondation du Bloc. Elle sera présentée tant aux sept députés démissionnaires du Bloc qu’à l’entourage de Mme Ouellet et à tous les intéressés, a-t-elle précisé. Et elle sera aussi présentée aux délégués du conseil général du 29 avril.

Elle propose du même souffle un congrès national spécial, à la fin du mois de juin, pour consacrer cette refondation du parti.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!