Radio-Canada Jean-François Lisée et Manon Massé sur le plateau de Tout le monde en parle en novembre dernier

MONTRÉAL — Les chefs libéral, péquiste, caquiste ainsi que la porte-parole solidaire auront droit à une séance d’échauffement en prévision de la prochaine campagne électorale provinciale.

Philippe Couillard, Jean-François Lisée, François Legault et Manon Massé ont, en effet, tous accepté de participer à un dialogue avec la jeunesse organisé par l’Institut du Nouveau Monde (INM) en collaboration avec le journal «Le Devoir».

Cet exercice se déroulera à l’Université Concordia, à Montréal, le 17 août prochain.

Dans le cadre d’une entrevue avec La Presse canadienne, la directrice des communications, des affaires publiques et des opérations de l’INM, Sophie Seguin-Lamarche, a insisté sur le fait qu’il ne s’agira pas d’un débat.

Elle a précisé que les jeunes adultes de 18 à 35 ans auront jusqu’au 9 août pour se rendre sur le site de l’Institut du Nouveau Monde afin d’y soumettre des questions pour les élus à partir d’une plate-forme prévue à cet effet.

Puis, le 17 août, MM. Couillard, Lisée et Legault ainsi que Mme Massé vont devoir y répondre à tour de rôle.

Ils s’exécuteront en face d’un public très largement composé de jeunes ayant généralement eu bien peu de contacts avec les membres de la classe politique. «Ce sera souvent la première fois qu’ils pourront côtoyer des politiciens d’aussi près et en direct», a souligné Mme Seguin-Lamarche.

Les instigateurs de cette initiative espèrent motiver les membres de l’assistance à aller voter à l’occasion des prochaines élections générales au Québec.

Selon Sophie Seguin-Lamarche, les trois chefs et la porte-parole n’ont pas vraiment hésité avant d’accepter l’invitation de l’INM et du journal «Le Devoir». «lls ont tous répondu assez rapidement. Ce sont des gens qui ont intérêt à écouter ce que la jeunesse a à leur dire pour pouvoir gouverner», a-t-elle indiqué.

Mme Seguin-Lamarche a ajouté qu’elle espère voir 700 personnes assister à l’événement dans la métropole.

Par contre, elle a pris le soin d’ajouter qu’une diffusion en ligne sera fort probablement offerte. «Les jeunes ne sont pas tous à Montréal. Il faut les joindre là où ils se trouvent», a-t-elle conclu.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!