Métro

Le mot-clic #AgressionNonDenoncee lancé mercredi par la Fédération des femmes du Québec a entraîné des milliers de dénonciations en quelques heures sur Twitter.

De nombreuses femmes ont raconté, en quelques mots, des agressions trop longtemps gardées secrètes.

Des journalistes, dont la journaliste de La Presse Michèle Ouimet, ont également accepté de partager leur lourd secret dans l’espoir que leurs témoignages puissent donner du courage et de l’espoir aux victimes.

Le pendant anglophone du phénomène, #BeenRapedNeverReported, lancé le 30 octobre par les journalistes Sue Montgomery et Antonia Zerbisias, du Toronto Star, a pour sa part atteint le cap des 4 millions de tweets au cours de la journée de mercredi.

Selon les données du ministère de la Santé,1 femme sur 3 a été victime d’au moins une agression sexuelle depuis l’âge de 16 ans. Près de 90 % des agressions sexuelles ne sont pas déclarées à la police.

Voici les tweets qui ont lancé le mouvement #BeenRapedNeverReported:

Et quelques tweets qui ont été publiés en utilisant le mot-clic #AgressionNonDenoncee:

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!