VANCOUVER – Le rêve vieux de 10 ans d’un scientifique de l’université de Victoria — celui de faire construire le plus grand microscope du monde — est devenu réalité. Et des chercheurs du monde entier désirent maintenant l’utiliser.

Selon Rodney Herring, le microscope de fabrication japonaise est si gros que les chercheurs doivent gravir une échelle pour s’en servir.

Seuls de petits échantillons 1000 fois plus petits qu’un cheveu humain peuvent être observés à l’aide cette machine excessivement sensible.

Au dire de M. Herring, le microscope permettra aux chercheurs d’observer des objets à des résolutions plus petites que celle d’un atome, et leurs découvertes pourront être utilisées dans des milliers de cas différents, des ordinateurs à la médecine en passant par la technologie spatiale.

Ces percées dans l’infiniment petit permettront aussi d’ouvrir toute grande la porte à un monde d’appareils plus petits, plus rapides et plus performants que ce qui existe aujourd’hui, ajoute-t-il.

Le microscope entrera en fonction à l’automne. Il est actuellement installé dans une pièce de l’université de Victoria, spécialement agrandie pour l’occasion.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus