Pour que les Québécois puissent mieux réaliser les conséquences du drame syrien, Métro a décidé de ramener cette catastrophe humanitaire à l’échelle de la Belle Province.

Personne ne remet en question la gravité de la situation, mais en saisissons-nous vraiment l’ampleur?

Cinq ans après le début de la guerre civile syrienne, le conflit semble sans fin. Les réfugiés fuient par centaines de milliers le pays et les Nations-Unies peinent à amasser le financement nécessaire pour aider les victimes.

En se basant sur des données des Nations-Unies, de la Banque Mondiale et de Statistique Canada, Métro a calculé la proportion de victimes du conflit en fonction de la population totale de la Syrie et a transposé le tout aux régions du Québec.

Ce projet est inspiré du site If we were Syrian, voué à la sensibilisation du public concernant la crise humanitaire syrienne. Pour voir les données de base que nous avons utilisées pour nos calculs, sélectionnez la Syrie dans le menu déroulant.

Si vous êtes sur un appareil mobile, pivotez-le dans le sens de la largeur.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!