Chantal Levesque Luc Fortin anime les émissions de radio Accès libre et Ça vaut le détour, ainsi que la série vidéo Ça me regarde.

À travers ses émissions de radio et ses vidéos, l’animateur aveugle Luc Fortin tente de faire bouger les choses pour les personnes handicapées du Québec.

«Il faut que ça change! Les laissés-pour-compte, ce sont tous ceux qui, à cause de choix sociaux, ne peuvent pas s’imbriquer dans les blocs Lego qui forment la société. Ils sont aux prises avec les marches dans les restaurants, les diffuseurs qui ne veulent pas faire de vidéodescription, le directeur général des élections qui n’oblige pas les débats électoraux à être sous-titrés», s’est enflammé Luc Fortin jeudi dernier lorsque questionné sur l’importance de parler des enjeux d’accessibilité.

Les problèmes que doivent affronter les personnes ayant divers types de handicaps, Luc Fortin les connaît bien. Chaque semaine, dans le cadre de son émission de radio Accès libre, sur les ondes de Canal M, il reçoit des invités qui lui font part des embûches qu’ils surmontent et des améliorations qu’ils réclament.

Lors du passage de Métro dans son studio d’enregistrement, l’animateur a notamment interviewé une mère dénonçant l’absence de service de garde dans une école spécialisée pour enfants sourds. Il a également discuté d’un nouveau rapport de Handicap international sur les armes explosives avec le directeur général de l’organisme au Canada.

Impossible pour un auditeur de détecter le handicap du dynamique animateur à la voix chaude. Seuls les gens en studio peuvent le voir faire courir ses doigts sur les dossiers de recherche imprimés en braille par sa recherchiste Anne-Laure.

Alors que l’émission Accès libre est très revendicatrice, son autre émission de radio, Ça vaut le détour, donne plutôt de l’information pratique et ludique aux personnes handicapées, tout comme sa série vidéo Ça me regarde.

M. Fortin estime que ses émissions peuvent faire le pont entre les personnes ayant différents types de handicaps et les amener à se mobiliser. «Entendre ce qu’on pense dit par quelqu’un d’autre, ça fait du bien et ça nous motive à mettre l’épaule à la roue», a-t-il avancé.

Selon M. Fortin, bien des problèmes pourraient être réglés par l’adoption d’une loi-cadre obligeant les fournisseurs à rendre leurs produits et services accessibles à tous, une revendication soutenue par plusieurs organismes.

Mais aujourd’hui, le 3 décembre, Journée internationale des personnes handicapées, serait également l’occasion pour tous les citoyens de se demander comment ils peuvent faire partie de la solution. «Quand je dois placer mon bac de récupération sur le trottoir, est-ce que je laisse de la place pour que la personne en fauteuil roulant puisse passer? Avant d’ouvrir ma portière, est-ce que je regarde si quelqu’un arrive? Est-ce que mon site internet est accessible? dit M. Fortin pour illustrer le type de gestes qu’il est facile de poser. C’est le temps de prendre une résolution et de s’y tenir.»

Canal M
Les émissions du Canal M, destinées aux personnes handicapées, sont disponibles sur le câble, par satellite et sur internet au www.canalm.org.

L’émission Ça me regarde peut être visionnée au www.amitele.ca.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!