Dustin Rabin/Collaboration spéciale Aaron Solowoniuk, Jordan Hastings (Alexisonfire), Ian D’Sa, Ben Kowalewickz et Jonathan Gallant / collaboration spécialeAaron Solowoniuk, Jordan Hastings (Alexisonfire), Ian D’Sa, Ben Kowalewickz et Jonathan Gallant

La sortie du nouvel album de Billy Talent devrait emballer Aaron Solowoniuk, le batteur du groupe, mais il en parle d’un ton doux-amer. En effet, pour la première fois depuis les débuts de la formation, il ne joue pas sur le disque.

Aux prises avec la sclérose en plaques depuis déjà 15 ans, Aaron Solowoniuk avait toujours été capable de garder le contrôle sur sa maladie jusqu’au début de 2016, où elle s’est aggravée sérieusement.

«Aujourd’hui, je vais mieux. J’essaie de me reposer afin de me remettre à la batterie rapidement. Je reste positif et je vais passer au travers», avoue-t-il. Le batteur laisse donc sa place à Jordan Hastings, qui joue habituellement dans le groupe Alexisonfire.

Jamais au grand jamais il n’aurait même songé à demander aux membres du groupe d’attendre qu’il se sente mieux avant d’entrer en studio. C’est pourquoi Aaron Solowoniuk a troqué ses baguettes pour une caméra et documenté toute la réalisation de l’album.

«Au début, c’était super difficile, mais maintenant, je le vis mieux. La première fois que je les ai vus jouer sans moi, j’avoue que j’ai versé une larme ou deux. C’était bon pour moi de les voir, parce que j’ai bien compris que je n’allais pas être capable de faire ça. C’est trop demandant physiquement. Jordan est un excellent batteur et je suis super content de le voir aller», confie Aaron avec beaucoup d’émotion dans la voix.

Et qu’en est-il de ce nouvel album de Billy Talent? En fait, il sonne exactement comme ce à quoi on s’attendait, et c’est une bonne chose. Afraid of Heights a la même énergie et la même fougue que Billy Talent II, paru il y a déjà 10 ans. Le groupe canadien a su garder ses racines intactes tout en réussissant à suivre le rythme des tendances en s’inspirant de sujets du jour. «On sait que nos fans aiment ça comme ça.»

«On est devenus meilleurs, mais nous sommes restés les mêmes. On a changé, mais pas dans le mauvais sens.» – Aaron Solowoniuck, batteur de Billy Talent

Aaron Solowoniuk, qui a participé à la préproduction de l’album, souligne que les membres du groupe ont été très touchés par les événements violents des dernier mois un peu partout dans le monde. C’est pourquoi les gars chantent au sujet de la violence aux États-Unis et à propos de la culture un peu perdue du rock’n’roll aux mains des DJ, un sujet qui les tient à cœur.

En effet, selon eux, le punk-rock n’est peut-être pas mort, mais il n’est pas fort. Aaron n’attend que ça: trouver «un band de gars qui jouent dans leur garage et qui vont lancer un petit album simple, plein d’énergie et de vraie musique». Il souligne que les artistes vont maintenant privilégier une image de marque ultra-léchée plutôt que de la musique à l’état pur. Sauf que, pour Billy Talent, c’est la musique, rien que la musique, et «tout le reste est secondaire».

Tout, sauf peut-être la santé. Aaron Solowoniuck espère être capable de partir en tournée avec le groupe en 2017, lorsqu’il sera de passage au Canada. «Je travaille là-dessus chaque jour, tout le temps. J’ai besoin d’essayer, je dois essayer. Si jamais je ne réussis pas, j’aurai au moins le sentiment d’avoir tout donné.»

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!