Collaboration spéciale Chyng Sun, productrice du récent documentaire The Price of Pleasure.

Entrevue avec Chyng Sun, productrice du récent documentaire The Price of Pleasure.

La pornographie affecte-t-elle les comportements de ceux qui en consomment?
À peu près tous les hommes regardent de la pornographie, mais tous ne sont évidemment pas des violeurs. Cependant, mes recherches m’ont permis de découvrir que les hommes qui regardent beaucoup de pornographie ont tendance à considérer les femmes qu’ils rencontrent comme la somme de leurs organes sexuels ou à imaginer avoir des relations sexuelles avec elles.

Et, il faut le répéter, consommer de la porno a une incidence sur le comportement. Cela amène notamment de nombreux hommes à vouloir éjaculer dans la bouche de leur partenaire. Les femmes n’aiment pas ça, mais les films pornographiques répètent le contraire. J’ai interrogé des hommes à propos de l’acte sexuel qu’ils avaient le plus envie de faire. Les réponses les plus fréquentes ont été : éjaculer sur le visage d’une femme et pratiquer la sodomie. «Il y a ça dans tous les films pornos; donc, je veux l’essayer, et en plus, les femmes ont l’air d’aimer ça», m’ont-ils dit.

C’est tout à fait sordide…
Oui, et il y a de nouvelles choses que nous définissons comme étant de la violence sexuelle. Par exemple, si un homme veut bâillonner sa copine et qu’elle refuse, mais qu’il insiste en lui disant qu’elle aimera peut-être ça et qu’elle finit par accepter, s’agit-il de violence? La pratique sexuelle appelée «cul à la bouche» est également courante et très dégradante. Cependant, j’ai aussi découvert qu’au fond, les hommes comprennent que les femmes ne veulent pas s’adonner à ces pratiques.

Aussi dans Journée mondiale de la femme :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!