Collaboration spéciale Le complexe Crémazie pour l'entretien des bus sera démoli et remplacé par un bâtiment moderne.

La Société de transport de Montréal doit construire un nouveau bâtiment sur le site du complexe Crémazie qui sert d’ateliers pour l’entretien des bus. Au vu de la surface importante des lieux, elle aurait dû planter plus de 300 arbres.

Elle en sèmera 37 uniquement. Elle a obtenu par ailleurs une dérogation pour réduire le pourcentage de végétation minimal à 12% quand la réglementation en exige 20%.

La STM démolira l’actuel garage situé au 8845, boulevard Saint-Laurent. Elle prévoit construire un bâtiment plus moderne de trois niveaux. Le projet de plus de 100 M$ sera utilisé comme atelier de mécanique et de centre de distribution.

Le nouveau bâtiment de la STM devrait améliorer sensiblement l’environnement du point de vue architectural, mais il le fera sans la verdure. Photo: Collaboration spéciale

La STM veut y installer aussi une école de formation, des salles de réunions et des bureaux. Le chantier doit débuter en juin et se poursuivre durant quatre ans.

Le nouveau bâtiment devrait améliorer sensiblement l’environnement du point de vue architectural, notamment aux abords des boulevards Crémazie et Saint-Laurent, mais il le fera sans la verdure.

Selon le règlement d’urbanisme, le constructeur aurait dû planter 312 arbres et assurer un couvert végétal de 20% de la surface.

Pourtant, la direction du développement du territoire (DDT) de l’arrondissement a recommandé d’approuver le projet tel que présenté. «En raison des activités particulières de ce complexe, il serait très difficile d’atteindre le pourcentage minimal de superficie végétalisée et le nombre minimal d’arbres à planter», écrit la DDT.

Compensation
L’administration soutient que la STM a essayé de compenser le manque de végétalisation en aménageant deux toits verts. Des arbres seraient plantés sur le stationnement extérieur pour assurer un ombrage de 40%.

Un mur antibruit végétalisé est également prévu pour protéger les résidents mitoyens du bruit des bus et des camions.

Présenté en consultation publique le 4 mars, le projet n’a connu aucune opposition. La STM devrait obtenir son permis à temps pour lancer les travaux comme envisagé.

Toutefois, la compagnie de transport organisera une soirée d’information le 27 avril, à la salle du Conseil de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville pour exposer aux riverains notamment l’ampleur du bâtiment à venir et les détails de sa réalisation.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus