Amine Esseghir/Courrier Ahuntsic Les piétons partagent la route avec les véhicules et les passagers des bus descendent dans la boue.

La réalisation d’un trottoir et d’une piste cyclable suscite beaucoup de résistance chez les propriétaires qui longent le boulevard Gouin Ouest à Cartierville. La Ville a besoin d’acquérir des bouts de terrains privés pour élargir la route et laisse entendre que les récalcitrants risquent l’expropriation.

Cela fait des décennies que des citoyens demandent des trottoirs dans ce bout du boulevard Gouin, près du collège Sainte-Marceline. Les piétons sont en danger puisqu’ils marchent à côté des véhicules.

Les arrêts de bus n’ont pas de débarcadères sécurisés et les passagers descendent dans la boue. Plusieurs propriétaires de résidences situées près du boulevard Gouin Ouest étaient réunis mercredi dernier pour discuter du projet avec des représentants de l’arrondissement.

Nous ne sommes pas contre la réalisation de trottoirs, nous sommes même très favorables, mais nous ne comprenons pas pourquoi la Ville n’en réalise que sur un seul côté et insiste pour aménager une piste cyclable alors qu’il y en a déjà une. Élie Kassisia, résident de Cartierville.

La Ville veut aménager un trottoir et une piste cyclable dans la partie nord du boulevard Gouin Ouest sur 1,6 km. La partie nécessitant des acquisitions de terrain se situe entre l’avenue Joseph-Saucier et le boulevard Toupin.

La Ville justifie son option par le besoin de réaliser une seule voie linéaire. Elle a choisi un seul côté pour avoir un espace assez large pour répondre aux demandes des piétons, des cyclistes et des automobilistes.

Par ailleurs, l’essentiel des pôles d’activités dans ce secteur (école Sainte-Marceline et le site patrimonial du manoir Mac Dougall) se trouvent dans la partie nord.

Les contestataires rappellent qu’une voie cyclable dédiée existe déjà sur le boulevard Jean-Bourdon, parallèle au boulevard Gouin Ouest. Les cyclistes l’empruntent à partir de l’angle Gouin Ouest et Joseph-Saucier.

«C’est une piste extrêmement sécuritaire qui longe le bois de Saraguay. Il y a très peu de circulation automobile dans ce secteur résidentiel», souligne M. Kassissia.

Les protestataires veulent tout simplement deux trottoirs, un au nord et un autre au sud et demandent d’abandonner la piste cyclable sur Gouin.

Terrains
La réunion intitulée «rencontre sur le processus d’acquisition dans le cadre du réaménagement du boulevard Gouin Ouest» devait permettre de présenter le projet, mais surtout d’exposer le processus donnant à la Ville la possibilité de devenir propriétaire de bouts de terrains dont elle a besoin pour élargir la route trop exiguë à certains endroits.

«Expropriation pour utilité publique» a été prononcé ce qui n’a pas contribué à apaiser la tension.

La fronde des propriétaires n’aura pas permis à la fin de rencontre de dire que le projet sera modifié.

«Pour le moment le projet demeure sur la table, mais nous avons entendu vos commentaires et vos questions», a souligné Michel Bordeleau, chef de division études techniques à l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

L’administration promet de revenir pour une autre présentation et faire le point sur l’avancée du processus. Si celui-ci se poursuit normalement, les travaux pour ces aménagements devraient être lancés au printemps 2021 selon les estimations de la Ville.

Depuis 2015

Le projet de plan de circulation pour Gouin Ouest a été présenté par la Ville de Montréal, de manière confidentielle, à quelques citoyens en décembre 2015.

Le plan présenté prévoyait la réalisation de trottoirs et de pistes cyclables après l’enfouissement des fils électriques d’Hydro-Québec et des câbles de télécommunication de Bell.

Jocelyne Leduc-Gauvin, présidente du comité de mise en valeur du Bois-de-Saraguay – parc situé à proximité – avait émis le vœu de voir une amélioration de la fréquence de la ligne d’autobus 68 et l’aménagement de places de stationnement à l’entrée du Bois-de-Saraguay.

À cette époque on espérait également des mesures transitoires pour faciliter la vie des piétons en attendant les trottoirs définitifs. Ces mesures ne sont prévues aujourd’hui dans aucun plan.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!