FELIX O.J. FOURNIER/TC MEDIA

Des militants anti-embourgeoisement ont revendiqué mardi les actes de vandalisme commis contre cinq commerces d’Hochelaga-Maisonneuve dans la nuit du 27 au 28 novembre. Ceux-ci se sont manifestés dans un message publié anonymement sur le site web Montréal Contre-Information, une plateforme de diffusion anarchiste.

«Nous avons décidé d’asperger l’intérieur des commerces de design de peinture afin de ruiner leur marchandise. […] C’est un acte de guerre», indique la revendication intitulée Attaquer plus que des vitrines: attaques à Hochelaga. La publication est accompagnée de photos des méfaits.

Les commerces touchés sont la boutique Showroom, la boutique de meubles Montréal Moderne, le salon de coiffure Cornette Touffue, le commerce Lavoie Luminaires et une agence de gestion immobilière.

Les auteurs du message attaquent de front «la gentrification d’Hochelaga», qu’ils perçoivent comme «un nettoyage social» et «un mouvement qui [les] chasse lentement du quartier». «Ces boutiques sont le visage sympatique [sic] d’un processus violent que nous désirons saboter», peut-on lire dans la note, qui se termine par les mots «Fuck la gentrification».

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus