Arnaud Stopa TC Media La place Simon-Valois doit faire l’objet de travaux de piétonnisation d’ici fin 2018.

Prévus pour cet été, les travaux de piétonnisation de la place Simon-Valois n’aboutiront qu’à la fin de l’année 2018, après les conclusions d’un concours de design pour le projet.

La mairie de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a décidé de lancer un concours pour cet automne afin de bonifier le projet. «La place Valois a un caractère unique dans notre quartier et a gagné plusieurs prix d’urbanisme. Il fallait faire quelque chose à la hauteur de sa renommée», a indiqué le maire d’arrondissement, Réal Ménard.

«L’idée du concours a été proposée l’an passé par mon collègue, Éric Alan Caldwell, c’est pourquoi nous n’avons pas lancé le processus plus tôt», a-t-il ajouté. Un concours de désign ou d’architecture doit, effectivement, passer par un processus d’autorisation par le ministère de la Culture, qui peut s’avérer long.

Le conseiller d’opposition d’Hochelaga est satisfait qu’un concours puisse avoir lieu pour le nouvel aménagement de la place Valois. Mais les raisons de report lui paraissent troubles. «J’avais proposé un concours dès l’an 1 du projet, et à l’époque tout le monde semblait acquiescer la démarche initiale. Ce n’est que très récemment que j’ai appris qu’on allait de l’avant avec un concours. Si nous avions eu une meilleure planification, nous aurions pu avoir le concours et les travaux en 2017.»

Le projet de piétonnisation porte mal son nom, puisqu’il s’agit en fait d’aménager la rue Ontario et la rue Valois, sur leur portion contingente à la place, en zone de circulation partagée. Les aménagements seraient ainsi faits de manière à sécuriser les déplacements piétons, en plus de la possibilité de fermer la rue pour des activités estivales.

En janvier 2015, la Ville centre avait choisi cinq projets dans le cadre du Programme d’implantation de rues piétonnes ou partagées, dont chacun recevait 100 000 $ de financement. À l’époque, la volonté était de conduire les travaux en dur pour le 375e anniversaire de Montréal après deux étés d’expérimentation. Mais, selon le maire, la subvention n’est pas conditionnée à la réalisation des travaux en 2017, ce qui ne handicape pas le projet.

Pour Ariane Beaumont, président de la Société de développement commerciale Hochelaga-Maisonneuve et propriétaire de la boutique Arhoma, sise sur la place, il s’agit d’une bonne nouvelle. «Je crois que c’est la première fois qu’on pense à reporter un projet pour l’améliorer. La place rouge n’a pas eu un grand succès, les citoyens l’ont même ridiculisé. On mérite d’avoir une belle place de laquelle les gens seraient fiers.»


Programmation estivale de 2017
Même si les travaux sont décalés en 2018, l’été 2017 sera ponctué de festivités. La Corporation d’animation des places publiques a obtenu le mandat de la mairie de proposer des activités tout au long de la période. Le dévoilement de la programmation aura lieu sous peu.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!