Archives TC Media La Politique de l'enfant doit aussi permettre d'animer les espaces publics.

Un total de 136 200$ servira à organiser des activités pour les enfants de Hochelaga-Maisonneuve, cet été, mais les organismes communautaires dénoncent le peu de temps pour préparer leurs dossiers.

«On ne manque pas d’idées, mais on manque de moyens», a indiqué Yan Tremblay, qui présidait la table des organismes venus déposer leurs projets et décider lesquels seront soumis à l’arrondissement.

Vingt-huit idées totalisant 185 000$ ont été proposées, principalement des bonifications de projets déjà implantés dans le quartier et des camps de jour.

Les organismes n’ont pas pu trouver un consensus et ont voté pour la création d’un comité d’analyse qui tranchera la question.

Délais administratifs
Annoncés le 26 mai dernier lors d’une rencontre entre la Table de quartier et la mairie, les montants devaient être répartis à parts égales entre des activités estivales et des activités automnales. Il fallait par contre dépenser l’ensemble de l’enveloppe en 2017.

En tenant leur séance d’attribution le 15 juin au matin, la Table se bute à des délais très courts, puisque les dossiers pour l’été sont attendus à la mairie avant le 3 juillet, en vue d’une adoption par les élus lors d’un conseil d’arrondissement extraordinaire en août.

«Ça n’a pas d’allure de demander de remplir un dossier en une semaine», s’est plainte une participante de la rencontre.

De plus, une des conditions de l’obtention des fonds est que l’activité subventionnée n’ait pas démarré avant l’attribution des fonds. De ce fait, les activités de juillet et même début août ne sont pas éligibles.

Plusieurs projets, comme un camp de jour dans une ferme en Estrie, proposé par le Carrefour Parents-Enfants, ou un camp de jour au FabLab ne peuvent plus prétendre à une subvention.

Or, selon le maire Réal Ménard, les conversations avaient abouti à ce que l’enveloppe serve aux projets automnaux. «Nous demandons juste aux organismes de trouver un consensus sur les projets.»

Il indique aussi que la mairie est prête à réunir un conseil d’arrondissement plus tôt et à être plus souple sur les critères d’admissibilité. «Il n’y aura pas d’embûches administratives. Les seuls critères que nous demandons sont le dépôt des projets avant le 31 octobre, que les projets aboutissent avant la fin de l’année et qu’ils cadrent avec les normes des services du développement social.»

Si les montants pour la période estivale ne sont pas dépensés, ils seront reversés pour les activités le reste de l’année.

Politique de l’enfant
La Politique de l’enfant, lancé en juin 2016 par la Ville de Montréal, souhaite offrir un environnement aux moins de 17 ans pour s’épanouir dans leur plein potentiel. Une somme de 25 M$ sera investie sur cinq ans dans différents quartiers.

Les projets doivent soutenir les familles dans le développement des enfants ainsi qu’animer et aménager les espaces publics durant la saison estivale pour en faciliter l’accès.

Dans Hochelaga-Maisonneuve, les associations doivent aussi se conformer au Plan de quartier, qui vise à créer un ancrage pour les familles dans les milieux scolaires, la participation citoyenne et la promotion de la diversité.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!