Collaboration spéciale TC Media La consultation publique sur le nouveau centre de loisirs à eu lieu au collège de Maisonneuve

Plus d’une vingtaine de personnes et d’organismes ont demandé l’ajout d’un gymnase au futur centre de loisirs d’Hochelaga lors de la consultation publique mardi dernier au collège de Maisonneuve.

Le projet de 15 M$ avait été dévoilé en présence du maire de Montréal, Denis Coderre à la fin du mois de mai dernier. Le bâtiment de trois étages doit sortir de terre au sud du parc Raymond-Préfontaine d’ici 2021 et doit répondre au manque d’espaces disponibles pour les organismes communautaires.

Les citoyens ont demandé unanimement la présence d’un gymnase dans les locaux, chose qui n’a pas été annoncée dans le projet initial présenté par la direction de l’arrondissement.

«Çela n’arrivera pas, a tranché le maire Réal Ménard, en entrevue. C’est 15 M$ de plus. Le concept est d’avoir un centre de loisirs qui répond aux besoins actuels tout en prenant compte du cadre financier qui a été établi.»

Pourtant, selon des documents présentés aux organismes et datant de décembre 2014, la présence d’un gymnase double avec gradins amovibles avait été annoncée et souhaitée. «L’édification d’un centre de loisirs avec gymnase […] comblerait les besoins exprimés, ce qui favoriserait la pratique d’activités sportives et récréatives chez tous les citoyens du quartier», est-il écrit.

Pour le maire, l’ajout d’un gymnase est inutile, au vu de l’offre actuelle dans le quartier. «Nous avons déjà un accès aux gymnases de l’école Baril et bientôt de l’école Saint-Nom-de-Jésus. De plus, le Centre communautaire d’Hochelaga (CCH) a une entente avec l’école Jeanne-d’Arc.»
Le directeur général du CCH, Roland Barbier regrette lui aussi l’absence de gymnase. «Je suis très heureux d’aller dans un centre flambant neuf, mais les installations qu’on nous propose ne répondent pas actuellement aux besoins de la population.»

Pour le conseiller d’opposition d’Hochelaga, Éric Alan Caldwell, favorable à l’implantation d’un gymnase, la consultation aurait dû être organisée plus tôt, surtout pour un projet de cet ampleur, ce qui aurait eu le mérite de mieux définir les attentes des Hochelagais. «Le maire a tout misé sur l’effet d’annonce. Il a bien planifié sa conférence de presse, mais a mal planifié ce centre. Je ne comprends pas son cheminement sur ce dossier.»

La soirée avait été divisée en trois ateliers. Le premier devait permettre une discussion autour de l’optimisation de l’emplacement du bâtiment dans le parc, le second portait sur l’offre de services et le dernier sur l’intégration des objectifs de développement durable dans la construction.

Parmi les autres propositions émanant des participants, citons la demande d’un édifice en bois, d’une navette électrique entre le centre de loisirs et le sud du quartier, d’une façade en verre pour avoir une vue sur le parc et un chauffage solaire passif ou encore d’un stationnement souterrain, afin de ne pas diminuer l’offre; le nouveau centre doit être construit sur le stationnement de l’aréna Francis-Bouillon, juste à côté.

Selon les plans présentés par la mairie, le centre communautaire de 30 000 pi2 doit accueillir une salle polyvalente de 200 à 300 personnes, d’une salle d’activité physique, d’une salle de danse, d’un auditorium de 120 places et de locaux d’arts.

Les résultats de la consultation seront rapportés à la mairie à l’automne par la Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!