Isabelle Bergeron/TC Media Gabriel Nethersole s'entraîne en vue des Championnats du monde cadet de taekwondo.

Gabriel Nethersole, expert en taekwondo, n’a pas que ses adversaires qui se dressent sur son chemin. L’athlète n’a que quelques semaines pour amasser plusieurs milliers de dollars afin de pouvoir représenter son pays au Championnat du monde cadet et aux Jeux panaméricains de taekwondo.

L’adolescent de 13 ans a obtenu son billet pour les Mondiaux, le 27 juin dernier, lorsqu’il est monté sur la plus haute marche du podium au Championnat canadien de taekwondo, chez les moins de 57 kg. Médaille au cou, il a appris qu’il devait amasser 5000$, avant le 31 juillet, pour participer à ces deux compétitions. Sinon, il devra céder sa place.

«Nous savions qu’il avait des chances d’y participer, mais lorsqu’on approchait des commanditaires, tous nous disaient de revenir lorsqu’il confirmerait sa participation aux Mondiaux. Nous avons moins d’un mois pour amasser l’argent», souligne Chantal Ann Dumas, la mère de Gabriel.

Dévouement familial
La famille a déjà dû s’endetter pour donner un dépôt à la fédération canadienne de taekwondo.

«Il fallait payer 850$ avant le 6 juillet pour une partie des inscriptions. Nous avons mis le tout sur les cartes de crédit», mentionne Mme Dumas.

Cette situation pourrait nuire à la préparation et à l’entraînement du jeune homme. «Je suis en panique. Ce n’est pas facile de trouver 5000$. Je ne veux pas être le frein au potentiel de mon garçon, car je ne peux pas lui payer ses compétitions», déplore-t-elle.

Pour éviter cela, la mère a déjà confirmé à son fils qu’il irait à ces compétitions, coûte que coûte. «Je lui ai dit de se concentrer sur la victoire et que je m’occuperais de l’argent. S’il faut, nous ferons des ventes-débarras ou nous vendrons notre voiture, mais mon fils ira aux Mondiaux», déclare Mme Dumas.

«Toute ma vie»
Le taekwondo est une part importante dans la vie du Montréalais, qui a commencé les cours à l’âge de quatre ans.

«Après avoir un athlète faire une démonstration à son école, il est venu me voir avec son numéro de téléphone afin de l’inscrire à ses cours», se rappelle sa mère avec le sourire.

À partir de ce moment, Gabriel n’a jamais arrêté de s’entraîner. «Le taekwondo, c’est ma vie.»

La discipline lui a permis de se concentrer et de mieux performer tout au long de son parcours scolaire, notamment à l’école secondaire Édouard-Montpetit, où il est inscrit en sport-études.

«Ce n’est pas qu’un sport pour lui. C’est un élément qui lui permet de s’accrocher et de réussir aussi à l’école», confirme Mme Dumas.

Campagne de sociofinancement
Afin de mettre toutes les chances de son côté, Mme Dumas a démarré une campagne de sociofinancement Gofundme. «Toutes les sources financières comptent», affirme Mme Dumas.

En date du 9 juillet, l’adolescent avait amassé 680$. Pour aider Gabriel à se rendre au Championnat du monde, qui se déroulera en Corée du Sud, en août, et aux Jeux panaméricains, en septembre, les citoyens peuvent se rendre au http://www.gofundme.com/y6fkzs.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!