Catherine Paquette/TC Media Le propriétaire du restaurant Burrito, Jean-François Naud, a également fait savoir qu'il ajouterait à ses frais un bac à fleurs tout près de sa terrasse pour éviter un éventuel impact.

Plusieurs commerçants de Hochelaga-Maisonneuve se questionnent sur la sécurité de leur terrasse depuis qu’une voiture a heurté de plein fouet celle de la microbrasserie l’Espace Public, rue Ontario, le 24 avril. Selon plusieurs, la vitesse des automobilistes serait au cœur du problème.

L’accident, qui en a fait réagir plus d’un sur les réseaux sociaux, n’a heureusement blessé personne. Le propriétaire de la microbrasserie touchée, Pierre Lessard-Blais, a rapidement tenu à rassurer sa clientèle que des mesures de sécurité seraient prises «très bientôt». Mais le problème, selon lui, n’a rien à voir avec la présence de terrasses sur la rue.

«La rue Ontario à cette hauteur est extrêmement dangereuse parce que ça roule beaucoup trop vite. Ce n’est pas rare que des piétons se fassent frôler par des voitures à la traverse piétonne», déplore-t-il.

Le propriétaire du Atomic Café, à deux pas de l’Espace Public, abonde dans le même sens. «Les gens aiment ça, mais comme les voitures roulent aussi vite, on se demande pourquoi on met des terrasses dans la rue», affirme d’emblée Martin Pelletier.

Règlement
Selon une clause au règlement sur les terrasses commerciales de l’arrondissement, les terrasses qui occupent la chaussée devraient être pourvues d’un élément protecteur, tel un bac à fleurs en béton.

Or, cet aspect du règlement «est important seulement quand des véhicules peuvent frapper directement une terrasse, comme celles situées près d’une intersection», a fait savoir le Chef de division des Études techniques de l’arrondissement, Éric Fauteux. Celle de l’Espace Public n’est donc pas tenue de respecter ce point.

Tout comme plusieurs commerçants interrogés par TC Media, le propriétaire du restaurant Burrito Revolucion prévoit déjà installer un bac à fleurs dans les prochains jours.

Apaisement
Pour le conseiller de Projet Montréal Eric Alan Caldwell, la solution réside dans l’aménagement de la rue Ontario, qui fait déjà l’objet de nombreuses mesures d’apaisement à l’est du boulevard Pie-IX. La situation pourrait s’améliorer dès cet été, fait-il savoir.

«On ne peut rien annoncer pour le moment, mais le projet 2016 de piétonnisation de la Place Simon-Valois pourra réduire la circulation considérablement.»

À noter que la vitesse maximale rue Ontario, à l’est de Pie-IX, passera de 40 à 30km/h le 1er mai.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!