TC Media/Isabelle Bergeron Le terrain du 5227 rue Notre-Dame, que Ray-Mont Logistiques veut développer.

Un promoteur tente désespérément de sauver un projet de transport de marchandise représentant des investissements de 75 M$. Ses plans sont menacés par un changement de réglementation que pourrait imposer l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Ray-Mont Logistiques, entreprise spécialisée en transport de légumineuses, a acquis au mois de janvier un terrain d’une superficie d’environ 240 000 pieds carrés dans le secteur industriel Dickson. Elle compte y installer une plate-forme intermodale pour faire transiter des produits agricoles vers le port de Montréal. À terme, le projet pourrait créer près de 200 emplois.

Mais l’arrondissement a enclenché au mois d’avril un processus qui interdira le transport de marchandise en gros dans cette zone, compromettant les plans de Ray-Mont Logistique.

Charles Raymond, propriétaire du terrain, a plaidé sa cause lors d’une soirée de consultation organisée par l’arrondissement.

«Ce projet de règlement vient carrément changer les règles du jeu qui nous empêchent de mener ce projet, ce qui nous causerait un préjudice d’importance étant donné l’état d’avancement du projet. Tout ce qu’on demande, c’est du temps pour le déposer de la bonne façon», a-t-il ajouté.

L’entreprise québécoise a déjà entamé la réhabilitation de ce terrain hautement contaminé laissé vacant depuis 2004. Des travaux ont débuté sur le lot afin de le décontaminer, puis le rendre sécuritaire. Les coûts s’élèveraient à 35M$.

Secteur d’emploi
Le secteur Dickson est ciblé par l’arrondissement qui souhaite le développer autrement, en gardant en tête l’éventuel prolongement de l’Assomption.

La volonté de l’arrondissement de changer la vocation du secteur ne date pas d’hier. En 2014, les élus ont voté des changements à la réglementation qui augmentent la densité d’implantation de bâtiments dans le secteur, ainsi que l’interdiction d’entreposage extérieur.

«L’arrondissement croit à un pôle d’emploi et de logistique des transports important. C’est une vision qui sera déployée au cours des prochaines années», affirme le maire d’arrondissement Réal Ménard.

Le prochain changement de réglementation, qui éliminerait une nouvelle catégorie d’usage, pourrait être adopté lors de la séance du conseil d’arrondissement du 5 juillet, selon la décision que prendront les élus.

 

 

 

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!