TC Media – Frédéric Lacroix-Couture Le premier clocher de l'église de L'Île-des-Sœurs commence à prendre forme.

Après des mois d’attente, l’aménagement du premier clocher devant l’église de Sainte-Marguerite-Bourgeoys a commencé à prendre forme avec l’installation de deux tours noires et de quatre cloches, mardi matin.

Située dans une ancienne épicerie depuis 19 ans, l’église de L’Île-des-Soeurs ressemble déjà davantage à un véritable lieu de culte de l’extérieur.

«L’intérieur a été transformé. C’est une belle petite chapelle. Mais le désir, c’était aussi qu’on voit à l’extérieur que c’est une église», mentionne l’abbé Greg Ciszek.

Le campanile, élaboré par l’architecte montréalais de renommé international Dan Hanganu, qui compte à son actif notamment le musée Pointe-à-Callière et HEC Montréal, sera complétée d’ici décembre.

«L’aspect esthétique reste à faire. Le campanile doit être recouvert. Ça doit aussi être relié à une boîte électronique où on va pouvoir activer les cloches», explique l’abbé Greg Ciaszek.

Chacune des deux tours d’acier a une largeur de 1,50 m et mesure 7,30 m de haut. Les quatre cloches, acquises d’une ancienne église de la Rive-Sud, ont coûté 5 000$ plutôt que les 85 000$ qu’elles valaient.

Elles ont retenti pour la dernière fois le 31 mai 2014, selon le marguillier de la paroisse de Sainte-Marguerite-Bourgeoys, Roger Légaré.

Annoncé en septembre 2015, le campanile devait voir le jour en novembre dernier. M. Légaré évite de parler d’un retard dans l’exécution des travaux. Il explique qu’avec l’évêché, ils ont voulu bien ficeler le projet avant de commencer la construction sur le terrain appartenant à l’arrondissement de Verdun.

Le changement de curé aurait aussi ralenti un peu le processus.

eglise-ile-des-soeurs-clocher

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!