TC Media/Archives Le trafic s'étendait sur des kilomètres, débordant sur les autoroutes Bonaventure et 15-Nord, en plus de paralyser toute circulation sur L'Île-des-Soeurs.

La grogne suscitée par l’immense bouchon de circulation autant pour rentrer que pour sortir de L’Île-des-Sœurs à l’heure de pointe de lundi soir a forcé la société des ponts Jacques-Cartier et Champlain (PJCCI) à déployer une série de nouvelles mesures pour libérer le trafic.

L’horaire des travaux de renforcement des poutres de l’actuel pont Champlain sera modifié et la surveillance policière sera accrue dans le secteur pour faciliter la fluidité.

Les travaux, combinés à une collision au rond-point de la Pointe Nord, ont mis la patience des automobilistes à rude épreuve. La file de véhicules coincés s’étendait sur des kilomètres, débordant sur les autoroutes Bonaventure et 15-Nord, en plus de paralyser toute circulation sur l’île.

Une Insulaire, Janique Pilon, a déploré la situation sur Facebook. «Ça fait 85 minutes que je tente de sortir du secteur de la Pointe-Nord. C’est du jamais vu en 20 ans.»

Des gens ont même préféré marcher au lieu de poursuivre leur course avec leur taxi selon le maire de l’arrondissement, Jean-François Parenteau, qui était furieux de la situation.

«De mémoire, c’est la plus grosse congestion que j’ai vu à L’Île-des-Sœurs. C’était la première fois et la dernière, je vais m’en assurer», a-t-il certifié.

Depuis une semaine
Durant la journée de mardi, les rencontres d’urgence se sont multipliées afin de trouver des solutions rapidement pour éviter d’autres débordements à cause des travaux d’entretien majeur en cours depuis le 31 octobre.

«Déjà la semaine dernière, on voyait certaines difficultés au niveau de la circulation. On a essayé d’optimiser la signalisation et d’avoir la présence de policiers sur place», soutient la directrice des communications de PJCCI, Julie Paquet.

À ce moment, quatre policiers avaient été suggérés. «Mais il n’y en avait que trois pour gérer la circulation», soutient le maire Parenteau. Un manque d’effectif qui en a fait rager plusieurs.

«Il ne s’agit pas ici d’un cas d’urgence, mais d’un manque flagrant de planification. S’il y avait une meilleure signalisation et des policiers aux heures de pointe, nous ne nous retrouverions pas dans cette situation», a fait savoir Guy Couture sur la page du groupe L’Île-des-Sœurs sur Facebook.

Réévaluation
PJCCI a décidé de suspendre les travaux du lundi au vendredi entre 14h et 20h pour libérer une voie sur le boulevard René-Lévesque en direction sud.

De plus, cinq agents du Service de police de Montréal (SPVM) seront affectés au carrefour giratoire à l’entrée de L’Île-des-Sœurs ou dans le secteur de la Pointe-Nord. «On va faire une réévaluation la semaine prochaine pour voir si on ajuste ce nombre à la hausse ou à la baisse», a indiqué Pierre Liboiron, le commandant du poste de quartier 16.

La date de livraison des travaux de renforcement des poutres du pont Champlain est prévue pour le début du mois de décembre.

 

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus