TC Media - Sophie Poisson Bien que non obligatoire, PJCCI recommande aux cyclistes de porter le casque.

La société des Ponts Jacques-Cartier Champlain Incorporée (PJCCI) a décidé de mener une expertise technique pour améliorer l’état de l’Estacade. La piste cyclable dont la construction a été terminée en 2016 ne répond pas aux attentes du gestionnaire. «PJCCI n’est pas satisfaite des travaux, rapporte la directrice des communications, Julie Paquet. Pendant la phase de conception et lors de l’installation, rien ne laissait présager cet effet d’ondulation.»

Les vagues de la chaussée ont été critiquées par les utilisateurs dès l’ouverture de la piste, l’année dernière. L’expertise technique qui est en cours devrait se terminer à l’automne et ses conclusions devraient permettre de mieux étudier le dossier et de proposer des solutions.

Du côté de Vélo Québec, seul le revêtement étonne. «La structure est un peu étrange parce qu’elle fait des vagues, comme une planche à laver, mais je ne vois rien de dangereux là-dedans», rassure la présidente-directrice générale, Suzanne Lareau.

L’Estacade est décrite comme étant d’une largeur standard et les barreaux du garde-corps, souvent critiqués, seraient également corrects et similaires à ceux de la piste multifonctionnelle du pont Jacques-Cartier, selon l’organisme.

Accidents
En 2016, deux accidents ont été répertoriés par la Sûreté du Québec sur la piste. Leur nombre s’élève déjà à quatre pour cette année, dont un qui remonte au 10 août, lorsqu’un cycliste est entré en collision avec une piétonne. Tous deux avaient alors été transportés à l’hôpital pour un trauma à la tête et des douleurs au thorax.

Du côté de Vélo Québec, on s’interroge surtout sur les endroits où se sont produits les accidents. «Je n’ai pas entendu parler particulièrement de ces évènements, précise Mme Lareau. J’ai pris la nouvelle piste une seule fois et, effectivement, la descente pour arriver sur la Voie maritime est un peu raide avec les poteaux. Les cyclistes peuvent perdre l’équilibre ou prendre de la vitesse.»

L’Estacade mène à la piste maritime, où les sportifs peuvent s’entraîner. Les usagers de la piste multifonctionnelle remettent régulièrement en question la vitesse qui est prise à l’approche de la structure. «Comme pour tout notre réseau cyclable, nous demandons aux cyclistes de respecter la limite de vitesse de 20 km/h et de faire preuve de courtoisie envers les autres usagers, cyclistes ou piétons», souligne Mme Paquet.

Des panneaux de signalisation jaune indiquent d’ailleurs aux sportifs l’allure à respecter.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!