Collaboration spéciale Starbucks Café Canada prévoit la construction d'une franchise au 46, Place du Commerce de L'Île-des-Sœurs comprenant un service à l'auto.

Le maire de Verdun, Jean-François Parenteau n’en démord pas : le registre sur la construction d’un café Starbucks à la Place du Commerce aura bel et bien lieu sur la terre ferme. La décision a été confirmée lors du conseil d’arrondissement du 6 octobre, malgré les protestations des insulaires.

Ceux-ci croyaient pourtant bénéficier d’un statut particulier pour être en mesure de ternir les registres concernant les enjeux de L’Île-des-Sœurs sur leur territoire. Depuis 2005, l’ancienne administration Trudel accommodait les résidents de l’île.

«Il n’y a eu qu’un seul cas, celui de l’école primaire. J’ai respecté mon engagement et le vote a été tenu au Centre Elgar», a confirmé l’ancien maire, Claude Trudel, joint par TC Media.

Pour cette raison, Alain Bossé, l’ancien président de l’APRIDS, croyait que ce dossier était clos.

«C’est un droit que je croyais acquis. C’est important pour les résidents de L’Île-des-Sœurs, et nous allons en faire un enjeu aux prochaines élections municipales», promet-il.

Lors de la séance du conseil. M. Bossé s’est fait insistant auprès du maire Parenteau le questionnant à savoir «pourquoi l’arrondissement revient 20 ans en arrière.»

Réponse
C’est par souci d’équité que l’arrondissement a tranché. «Je gère un arrondissement, pas un seul quartier. Il faut instaurer un cadre et éviter l’ingérence», soutient le maire.
Si certains conseillers comme Luc Gagnon auraient été prêts à accommoder les résidents de l’île, Pierre L’Heureux s’est plutôt fait cinglant.

Ce n’est pas la défense de la démocratie, mais celle d’une cause particulière», a-t-il déclaré.

Inquiétudes
L’arrivée du nouveau Starbucks, et particulièrement son service à l’auto, est controversée. La conseillère Marie-Andrée Mauger partage l’inquiétude des résidents face à la pollution.

«Nous avons des objectifs de réduction des gaz à effet de serre et de l’utilisation de l’automobile. Ce projet va à l’encontre de ces objectifs», a-t-elle déclaré.

Elle était initialement en faveur de la tenue du registre au centre Elgar, mais a décidé de se ranger derrière la décision du maire Parenteau.

La date de la tenue du registre n’a pas encore été déterminée. Le processus est en cours au bureau du Directeur général des élections.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!