Mario Faubert Les travaux du nouveau pont Champlain avancent bien, certains aspects sont même en avance sur les échéanciers.

L’échéancier du pont Champlain, qui doit être livré le 1er décembre 2018, est une constante préoccupation du consortium Signature sur le Saint-Laurent (SSL). Si la structure n’est pas prête à temps, il devra payer 100 000$ d’amendes par jour. Dès la deuxième semaine, ce montant monterait à 400 000$ quotidiennement.

Les amendes maximales s’élèveraient à 150 millions $. «Ces pénalités ont été calculées en fonction du montant comparable aux coûts requis pour maintenir ouvert l’ancien pont Champlain au-delà du 1e décembre 2018», explique Josianne Martel, conseillère en communications chez Infrastructures Canada.

Si la cadence est maintenue, cette précaution ne sera pas nécessaire. «Après sept mois de travaux, nous sommes exactement là où nous voulions être et même en avance à plusieurs endroits», affirme Daniel Genest, le directeur coordination du projet.

Longueur d’avance
Afin de respecter les délais, le consortium a pris le pari de travailler sur la conception du nouveau pont entre le dépôt de leur soumission, le 11 février, et l’annonce du contrat le 15 avril.

«Ce n’est pas commun de travailler à risques de la sorte, mais c’est une réalité qui survient lorsque l’échéancier de projet est exigeant», soutient M. Genest.

En tout, SSL a 42 mois pour construire le successeur au pont le plus achalandé au Canada, qui est emprunté par près de 60 millions véhicules par année.

En plus de la conception à risque, le consortium a aussi assigné des employés dans des postes clés du projet avant même l’attribution du contrat.

L’adoption d’objectifs clairs et précis en vue de l’année 2015 a également grandement aidé à amorcer la construction sur les chapeaux de roue.

Nous nous étions dit que les trois grandes jetées devaient être terminées pour Noël et nous avons réussi. Nous sommes ainsi positionnés pour débuter les ouvrages permanents», dit M. Genest.

Autre signe que les travaux avancent plus vite que prévu, le forage de 42 pieux qui formeront la fondation du pilon principal de la portion haubanée devrait en principe être terminé pour le 18 décembre. Les plans initiaux prévoyaient qu’il se conclurait vers la fin février 2016.

Si les travaux se poursuivent tel que prévu, tout sera en place pour que les automobilistes roulent sur le pont dans exactement trois ans.

Comparatif
Peu de chantiers se comparent à celui du corridor Saint-Laurent au Canada. «Le pont Port Mann à Vancouver est un exemple de pont d’une grande importance qui a été construit au cours des dernières années, de par sa complexité et son envergure», affirme Josianne Martel, conseillère en communications chez Infrastructures Canada.

Construit de 2009 à 2012, le pont Port Mann est à haubans, tout comme le sera le futur pont Champlain. Il est cependant moins long d’un kilomètre et a coûté environ 3 milliards $. Le chantier du pont Champlain coûtera quelque 4,3 milliards de $ et ce, avant taxes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!