TC Media / Vicky Michadu Près de 25% des activités prévues lors des festivités du 150e du Canada auront pour thème les premières nations. Les autres thèmes seront la jeunesse, l'environnement ainsi que la diversité et l'inclusion.

Depuis la Place des Festivités de la rue Sainte-Catherine, la députée de LaSalle-Lachine-Dorval, Anju Dhillon, a lancé jeudi dernier, avec un grand boum de tambours autochtones traditionnels, le décompte qui nous sépare du début officiel des célébrations du 150e anniversaire du Canada.

Afin de créer la fébrilité dans l’attente de l’année anniversaire, plusieurs activités impromptues et flash mobs prendront place à la grandeur du pays d’ici au 1er janvier.

«Le temps est venu de participer aux festivités, d’explorer et de célébrer ce que nous sommes en tant que Canadiens», a souligné Mme Dhillon.

Apparitions-surprises de vedettes, création de jardins communautaires, projets d’art public ou spectacles inattendus, autant d’événements qui mèneront au jubilaire, célébrations qui pourraient faire augmenter le tourisme de 20% et avoir des retombées économiques jusqu’à 200 M$, selon la députée.

Premières nations au cœur des célébrations
Le gouvernement fédéral a profité du festival Présence autochtone qui se tient du 3 au 10 août dans le Quartier des spectacles montréalais pour lancer officiellement le décompte des 150 derniers jours avant le premier jour de 2017.

« Ça aurait été étrange de ne pas mettre les autochtones au centre des célébrations. Un de nos quatre thèmes principaux de ce grand anniversaire est justement la réconciliation avec ce peuple », a expliqué la députée. Un projet de village autochtone durant les festivités a d’ailleurs été proposé pour sa circonscription, chose qu’elle espère voir se réaliser.

Pour sa part, le réalisateur Innu André Dudemaine, qui était sur les lieux, se réjouit de l’opportunité de reconnaissance qui lui est offerte. Selon lui, on sent naître chez les Canadiens une nouvelle forme de compréhension et d’inclusion de la culture autochtone.

« La réconciliation implique la société à tous les niveaux. Il faut arriver à un nouveau pacte social, trouver une nouvelle façon de se voir et de dialoguer et je crois que le gouvernement l’a compris », a-t-il indiqué.

Ce lancement était aussi souligné le 4 août dans huit autres grandes villes du pays, dont Toronto, Québec et Vancouver.

Le fédéral a encore l’intention de délier les cordons de sa bourse pour des projets communautaires qu’il jugerait appropriés. Les gens qui voudraient soumettre des propositions en ce sens peuvent le faire depuis le site du gouvernement canadien. Il sera aussi possible d’y découvrir, au fil des jours, les événements prévus durant le compte à rebours.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!