TC Media - Vicky Michaud Le maire de Lachine Claude Dauphin se retrouve dans l'embarras après la sortie d'un article qui déclare que l'Unité permanente anticorruption détiendrait les preuves qu'il a reçu de nombreux cadeaux d'entrepreneurs montréalais.

Projet Montréal ainsi que plusieurs autres élus remettent en cause la légitimité du maire Claude Dauphin comme représentant des citoyens de Lachine. De nombreuses interrogations ont été soulevées à la suite de la parution d’un article de La Presse concernant de multiples cadeaux qu’il aurait reçus de la part d’entrepreneurs alors qu’il était vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal.

« Nous faisons appel à la conscience de M. Dauphin pour qu’il prenne la bonne décision. Il a le droit de rester en poste, mais nous ne croyons pas que ce soit une bonne idée. Ces allégations sont sérieuses et nuisent à la confiance que la population pourrait avoir en lui », explique le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éthique, Alex Norris.

La directrice des communications pour Équipe Coderre, Catherine Maurice, exige aussi des explications. Se dissociant de M. Dauphin, puisqu’il est un élu indépendant, elle précise qu’il devra répondre de ses gestes. Le maire Denis Coderre, lui, a refusé de commenter le dossier.

Équipe Dauphin
La conseillère d’arrondissement, Maja Vodanovic, n’a pas l’intention de se séparer d’Équipe Dauphin, malgré cette nouvelle controverse.

« Je veux pouvoir continuer à offrir les meilleurs services possible aux citoyens, alors je vais rester jusqu’à ce que des accusations soient déposées. C’est mon rôle en tant qu’élue de monter la garde sur ce qui se passe à la mairie », commente l’artiste qui s’est lancée en politique il y a trois ans aux dernières élections municipales.

Entre mai 2007 et septembre 2009, alors qu’il était président du conseil exécutif de la Ville de Montréal, M. Dauphin aurait reçu de nombreux cadeaux et privilèges, tels des bouteilles de vin, des billets de spectacle ainsi que des séjours dans des hôtels selon des informations recueillies dans des rapports d’enquête de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) par La Presse.

Le frère du principal investisseur dans le projet de développement VillaNova, Frank Catania, serait parmi les donateurs, et Tony Magi, qui aurait été impliqué dans l’affaire des terrains laissés contaminés dans le futur parc Pominville, serait apparu sur une liste VIP d’entrepreneurs que M. Dauphin voulait privilégier dans l’octroi de contrats à la ville-centre.

Lorsqu’on lui demande si elle est surprise de ces allégations, Mme Vodanovic admet avoir été au courant des antécédents de son maire. Elle avait déjà quelques réserves face à ses comportements par le passé.

« Je savais dans quoi je m’embarquais quand j’ai joint l’équipe. J’avais lu les articles [sur le scandale des compteurs d’eau], les dossiers le concernant et j’ai toujours gardé un œil ouvert. Cela créait d’ailleurs des tensions au sein de l’équipe depuis le début, car je posais beaucoup de questions », admet la jeune conseillère.

Plusieurs ont préféré ne pas commenter le dossier, dont Bernard Blanchet, le directeur de la Chambre de commerce et d’industrie du Sud-Ouest de Montréal.

Quant au principal intéressé, Claude Dauphin a aussi affirmé, par l’entremise de son attaché, Denis Gaumond, qu’il s’abstenait de tout commentaire, précisant qu’il respecterait le processus d’enquête.

Ce qu’ils ont dit

«Je crois que, s’il a en effet commis ces gestes, il devrait de lui-même faire ce qui est juste.» – Adugna Degefa

«En quittant la Roumanie, j’espérais trouver un pays où ce genre de choses ne se produisait pas. Je suis terriblement déçue.» – Ramona Cazan

«C’était su ça, mais il fait bon vivre à Lachine. La ville est propre et il ne coûte pas trop cher pour y vivre. Des magouilles, il y en a partout.» – Daniel Ménard

«Il est un peu tard pour sortir ces choses-là, les pots de vin, c’était monnaie courante il y a une vingtaine d’années. Il aurait fallu intervenir à ce moment. » – Cécile Daoust

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus