André Desroches / TC Media Pour éviter que ne gèle de nouveau un tuyau qui a gelé, on recommande de laisser couler un filet d'eau jusqu'au redoux.

En plus des nombreux bris de conduites d’aqueduc, l’arrondissement de Lachine a enregistré cet hiver, et à ce jour, 132 requêtes de citoyens et entreprises dont les tuyaux d’alimentation en eau ont gelé. Un sommet. Juste en février, un mois historique en matière de froid, c’est 92 cas qui ont été traités.

Pour donner une idée de l’importance de ce nombre, au cours de l’hiver 2013-2014, seulement 17 plaintes pour «lignes d’eau» bloquées avaient été enregistrées par le service des Travaux publics de Lachine. On pourrait dire que les hivers se suivent mais ne se ressemblent pas.

Froid intense et continu
Selon le chargé de communication à l’arrondissement de Lachine, Serge Simard, le froid intense et continu des mois de janvier et février, sans aucune période de redoux, est la cause principale de ce nombre anormalement élevé de cas de gel de tuyaux d’alimentation en eau.

M. Simard estime qu’en raison du froid continu, et presque sans répit, que l’on connaît cet hiver, le sol est gelé dans une profondeur de cinq à sept pieds. Ce qui pourrait expliquer l’état des conduites souterraines.

Rappelons par ailleurs que depuis le début de l’hiver, l’arrondissement de Lachine a connu une quinzaine de bris de tuyaux de son réseau d’aqueduc, entraînant son lot d’inconvénients.

Et l’hiver qui n’est pas terminé… «Le redoux et le dégel printanier peuvent nous amener d’autres surprises», a dit Serge Simard à TC Media.

Le maire de Lachine, Claude Dauphin, est au fait de la situation et se garde au courant par l’entremise de rapports quotidiens de la part des services de l’arrondissement.

«J’espère que toute la problématique des entrées d’eau gelées se réglera bientôt, avec le retour du temps plus clément, et que mes concitoyens affectés pourront retrouver un train de vie plus normal», a déclaré M. Dauphin.

Plus de plaintes à Dorval aussi
À la Cité de Dorval, l’hiver est dur aussi pour le réseau de canalisation souterraine, alors que 16 requêtes pour des conduites d’eau gelée ont été enregistrées au mois de février et 6 en janvier, pour un total de 22 dans ces deux mois de grand froid.

«L’hiver dernier, dans son ensemble, la municipalité en avait enregistré moins de cinq», a dit le porte-parole de Dorval, Sébastien Gauthier, ajoutant que «c’est la moyenne hivernale généralement compilée au cours des dernières années».

Le directeur des Travaux publics de Dorval, Carl Minville, a réitéré que «le grand nombre de conduites d’eau gelées étaient le résultat du grand froid, et des froids records pour un mois de février».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!