En 2014, l’arrondissement de LaSalle s’est classé au 12e rang parmi les 19 arrondissements montréalais pour le nombre de plaintes formulées auprès de l’ombudsman de Montréal, avec un total de 20 plaintes sur un total de 1471 dossiers traités.

Avec seulement 1,3% des plaintes enregistrées, l’arrondissement se tire donc bien d’affaire «puisqu’aucune plainte ne peut être qualifiée de cas lourds et aucune n’a nécessité une recommandation de l’ombudsman», souligne Pierre Dupuis, directeur Affaires publiques et Greffe à l’arrondissement.

L’arrondissement se tire donc bien d’affaire «puisqu’aucune plainte ne peut être qualifiée de cas lourds et aucune n’a nécessité une recommandation de l’ombudsman», souligne Pierre Dupuis, directeur Affaires publiques et Greffe à l’arrondissement.

Parmi les 20 plaintes enregistrées, 14 ont été référées à la direction de l’arrondissement avant enquête et deux ont été refusées avant enquête.

L’ombudsman, Me Johanne Savard, et son équipe, ont mené quatre enquêtes approfondies qui n’étaient pas en lien avec la Charte montréalaise des droits et responsabilités et une était en traitement en 31 décembre 2014 pour une demande d’épandage de gravier dans une ruelle, mais a été réglée depuis.

Me Savard explique que «nous sommes le dernier recours, mais dans 80% des cas, les gens ont passé par nous avant de s’adresser à leur arrondissement et le directeur général n’est pas informé. Nous lui référons le dossier et la plupart du temps, la plainte se règle à ce niveau et ne nous revient pas».

Plaintes non fondées ou réglées
Une plainte a été jugée non fondée concernant l’accumulation récurrente d’eau devant une résidence. Une autre a été refusée après enquête concernant l’agrandissement d’une entrée de stationnement ayant des répercussions négatives sur la propriété voisine.

Une plainte a été référée pendant enquête pour le remplacement d’un feu de signalisation parce qu’un délai avait retardé son installation, alors qu’une une enquête initiée avant 2014 pour une difficulté à obtenir une dérogation mineure, a été réglée.

Portrait global
Les plaintes les plus fréquentes touchent le fonctionnement de la Cour municipale (81), l’application de la réglementation municipale (69), le logement social (58), les permis (57), le comportement des employés (54) et les logements insalubres (54).

Les arrondissements les plus interpellés sont: Plateau Mont-Royal (83), Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce (76) et Rosemont-La Petite-Patrie (47). Anjou n’a enregistré que trois plaintes.

Le bureau de l’ombudsman compte huit personnes et intervient, en dernier recours, pour s’assurer que les droits municipaux des citoyens sont respectés et que leurs dossiers sont traités avec respect, justice et équité. Ce service est gratuit et facilement accessible.

20 plaintes pour LaSalle
Application de la réglementation : 2
Aqueduc et Égout: 3
Comportement d’un employé: 2
Déchets / Recyclage: 2
Ruelle: 2
Voirie / Travaux publics: 2
Zonage / Urbanisme / Dérogation: 2
Arbre: 1
Divers: 1
Fourrière – Entreposage de meubles: 1
Permis: 1
Stationnement/Vignettes: 1

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!