Yves Provencher/Métro La piste cyclable qui longe le parc Laurier sur la rue De Brébeuf sera déplacée vers l'est pour qu'un terre-plein de 1,1m soit construit.

Le trottoir qui longe le parc Laurier du côté ouest de la rue de Brébeuf dans l’arrondissement du Plateau-Mont Royal, sera détruit pour faire place à un nouvel aménagement cyclable, a annoncé dimanche matin la Ville.

Un terre-plein de 1,1 m de large séparera la piste cyclable de la voie de stationnement pour éviter les emportiérages, et la piste cyclable prendra la place actuellement occupée par le trottoir. Les piétons devront emprunter un sentier dans le parc Laurier. L’administration du maire de Montréal, Denis Coderre, préserve du fait même les quelque 50 places de stationnement sur le côté ouest de la rue de Brébeuf.

Ce changement de cap par rapport au plan initial, qui prévoyait plutôt l’élimination des places de stationnement pour l’aménagement du terre-plein, n’entraînera pas de coûts supplémentaires et sera inclus dans le contrat déjà livré pour les travaux, selon le responsable des dossiers du vélo pour l’administration Coderre, Marc-André Gadoury.

«On parle plutôt d’un ajustement que d’un recul. Ici on est à l’écoute des commerçants, on est à l’écoute des citoyens. Ils nous demandaient de conserver le stationnement. La question qu’on avait, c’est, «peut-on sécuriser le lien cyclable tout en conservant les stationnements ?», eh bien, oui on le peut», a-t-il déclaré en point de presse.

Il a ajouté que les citoyens préfèrent marcher dans le sentier que le long de cette piste cyclable très achalandée. Il a aussi fait savoir qu’il n’y a pas de trottoir des côtés nord et ouest du parc Laurier, et que les piétons empruntent les sentiers le long de ces tronçons.

Quand on lui a demandé si le sentier sera déneigé l’hiver, M. Gadoury a indiqué que cela relève de l’arrondissement, mais que le déneigement de la piste cyclable est prévu dans la politique de déneigement adoptée par la Ville cet été. «Si l’arrondissement fait des choix de déneigement qui ne sont pas ceux que les citoyens veulent, je vais les épauler pour m’assurer que les solutions retenues les respectent», a-t-il ajouté.

Un changement critiqué

«On parle d’une trentaine de places [de stationnement]. On joue sur les chiffres. Au maximum, il peut y en avoir probablement plus, mais dans la réalité, avec les BIXI qui sont là huit mois par année et les interdictions de se stationner pour les véhicules d’urgence, on a pas plus de 30 places de stationnement en jeu, a déploré la conseillère d’arrondissement du district De Lorimier pour Projet Montréal, Marianne Giguère. C’est vraiment de la petite politique pour quelques places de stationnement. En 2015, c’est assez difficile à concevoir.»

Mme Giguère a de plus souligné l’ironie qu’il y a à annoncer la destruction d’un trottoir au début du Mois du piéton.

Elle a aussi fait savoir que le changement entraînera probablement un dépassement de coûts, puisqu’il faudra démolir le trottoir et construire une nouvelle bordure de rue. Elle a aussi indiqué qu’un aménagement pour l’accessibilité universelle à la piscine Sir-Wilfrid-Laurier, dans le parc Laurier, a été construit de façon à aller rejoindre le trottoir qui sera détruit.

Piste cyclable Brébeuf

L’aménagement devant la piscine Sir-Wilfrid-Laurier, qui rejoint actuellement le trottoir sur la rue De Brébeuf qui sera détruit.

Aussi dans Le Plateau-Mont-Royal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!